Air France maintient la suspension de la desserte du Mali et du Burkina Faso

Dans un contexte de tensions croissantes entre Paris et Bamako/Ouagadougou, la compagnie aérienne Air France a décidé de prolonger la suspension de ses liaisons avec Bamako et Ouagadougou jusqu'au 18 août.

Air France

Cette décision intervient dans le cadre d'un bras de fer diplomatique, alors que les parties ont suspendu la délivrance de leurs visas respectifs en lien avec la crise diplomatique consécutive aux événements au Niger.

La presse française a rapporté cette information vendredi dernier, mettant en lumière les défis auxquels la compagnie aérienne est confrontée dans cette région. En effet, les vols entre Air France et le Niger sont toujours suspendus « jusqu'à nouvel ordre » en raison de la fermeture de l'espace aérien nigérien, une mesure imposée par les autorités du Conseil National pour la Sauvegarde de la Patrie (CNSP).

Les voyageurs en direction de l'Afrique subsaharienne devront désormais prendre en compte des temps de vol plus longs, avec des augmentations de durée allant de 15 minutes à 2 heures. Cette situation délicate a des répercussions sur les plans de voyage et les attentes des passagers.

En sus, la presse malienne a également signalé que l'Agence Nationale de l'Aviation Civile Malienne avait décidé d'annuler l'autorisation d'exploitation de vols du programme « Saison Été 2023 » d'Air France. De plus, la compagnie a été prévenue que ses créneaux horaires pourraient être réattribués à une autre compagnie si celle-ci en faisait la demande.

Cette série d'événements témoigne des complexités géopolitiques et diplomatiques qui influencent les opérations aériennes dans la région. Les voyageurs et les observateurs de l'industrie suivent de près l'évolution de cette situation, dans l'attente d'éventuelles résolutions diplomatiques et de la réouverture des liaisons aériennes suspendues.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT