ADVERTISEMENT

Bongbong président ! [Opinion du Contributeur]

Un petit jeu : tapez sur le moteur de recherches Google « dictateur ». C’est le nom de Ferdinand Marcos Junior qui apparaît.

Ferdinand Marcos Junior alias Bongbong élu président des Philipines avec près de 30 millions de voix, soit presque deux fois plus que sa principale rivale, la vice-présidente sortante Leni Robredo

Pourtant, cet homme n'a pas encore exercé le pouvoir. Il n'a ni tué, ni volé. Il n'a pas terrorisé son peuple. Il n'a pas couvert des crimes ou pillé les ressources de son pays. Mais le voilà qui traîne une réputation de malfaiteur. Une certaine uniformisation de la pensée voudrait que ce fils de Ferdinand Marcos qui a largement remporté l'élection présidentielle aux Philippines, soit comme son père qui a été considéré comme un dictateur. Du sable jeté dans le couscous de Marcos Junior. La presse occidentale qui rapporte cette information souligne une « campagne électorale marquée par des torrents de désinformation, des menaces, de la violence et "l'achat de voix" et « l'intimidation ». Pourtant, à y regarder de près, Bongbong a gagné et bien gagné.

ADVERTISEMENT

Près de 30 millions de voix, soit environ deux fois plus que sa principale rivale, la vice-présidente sortante Leni Robredo. Les Philippins ont clairement indiqué leur choix. Ils n’ont pas voulu retenir le côté sombre du régime de Marcos père. Ils n’ont pas voulu porter des œillères. Les dizaines de milliers d’opposants « arrêtés , torturés ou tués », les milliards de dollars « volés par le clan », n’ont pas pesé. Un passé lointain et ses lourdeurs, son passif. De 1965 à 1986, 21 ans de règne. Aujourd’hui, si les électeurs enthousiastes, sont nostalgiques d’une période « dorée de paix et de prospérité », c’est à cause de l’échec des gouvernants actuels. Le peuple n’a jamais tort. Ceux qui pensent que le peuple a tort, ont tort.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

'Leumbeul time' : les excuses de Mame Ndiaye Savon à la Oummah islamique

'Leumbeul time' : les excuses de Mame Ndiaye Savon à la Oummah islamique

Mort du couturier Paco Rabanne à l'âge de 88 ans !

Mort du couturier Paco Rabanne à l'âge de 88 ans !

Douleur, haine, extase : clap de fin de la saison 1 de 'Salma'

Douleur, haine, extase : clap de fin de la saison 1 de 'Salma'

Sénégal : les « engraisseurs » de Sonko [Opinion du Contributeur]

Sénégal : les « engraisseurs » de Sonko [Opinion du Contributeur]

Gestion 'nébuleuse' du Fonds Covid-19 : une plainte collective et une pétition lancées

Gestion 'nébuleuse' du Fonds Covid-19 : une plainte collective et une pétition lancées

'7 seconds' de Youssou N’Dour dans le Billboard Hot 100

'7 seconds' de Youssou N’Dour dans le Billboard Hot 100

Huit (8) Africains nominés aux Grammy Awards 2023

Huit (8) Africains nominés aux Grammy Awards 2023

Industrie hôtelière africaine : 90% des acteurs optimistes pour 2023/2024 (rapport)

Industrie hôtelière africaine : 90% des acteurs optimistes pour 2023/2024 (rapport)

Elle étrangle son bébé et se rend à l’état civil pour obtenir un certificat d’inhumation

Elle étrangle son bébé et se rend à l’état civil pour obtenir un certificat d’inhumation

ADVERTISEMENT