Californie: le retrait non consensuel du préservatif criminalisé

La Californie vient de devenir le premier État des États-Unis à interdire le « vol furtif », un terme désignant le fait de retirer le préservatif sans le consentement de son partenaire.

Woman catches cheating lover using serial numbers on his condom packs

Les femmes et les hommes de Californie, aux États-Unis, peuvent désormais poursuivre tout partenaire sexuel qui, sans le consentement de l’autre, retire un préservatif pendant les rapports sexuels, suite à la criminalisation de l’acte.

La Californie vient de devenir le premier État des États-Unis à interdire le « vol furtif », un terme d’argot désignant le retrait non consensuel d’un préservatif pendant les rapports sexuels.

La loi, adoptée la semaine dernière par le gouverneur Gavin Newsom, érige en infraction civile le fait pour une personne de retirer un préservatif sans le consentement de son partenaire.

« Pour une majorité de gens, c’est comme, ‘Oui, il est logique que cela soit immoral et que cela devrait être illégal», a déclaré à NPR Cristina Garcia, membre de l’Assemblée de l’État, qui a parrainé la législation.

« Beaucoup de gens m’ont dit : ‘Je n’arrive pas à croire que ce ne soit pas déjà illégal' », a-t-elle ajouté.

La législature de l’État de Californie avait approuvé la mesure sans opposition.

Le gouverneur de Californie Gavin Newsom a promulgué ce projet de loi interdisant le retrait non consensuel du préservatif pendant les rapports s*xuels, également connu sous le nom de vol furtif, permettant aux victimes de poursuivre les auteurs en dommages et intérêts.

Selon un rapport du New York Times, le projet de loi a modifié la définition californienne de la violence sexuelle, incluant ainsi le vol furtif comme une infraction pénale.

Newson, dans un tweet après la signature du projet de loi le jeudi 7 octobre, a déclaré que la nouvelle loi soulignera l’importance du consentement pendant les relations sexuelles.

« Les victimes de vol furtif pourront engager des poursuites civiles contre leurs auteurs. En adoptant ce projet de loi, nous soulignons l’importance du consentement« , a-t-il déclaré.

Selon la loi nouvellement adoptée, les auteurs seront passibles de dommages-intérêts généraux, spéciaux et punitifs s’ils sont reconnus coupables de vol furtif.

Recevez nos Top Stories dans votre boîte de réception

Bienvenue dans la communauté Pulse! Nous vous enverrons sur une base quotidienne les dernières nouvelles sur l'actualité le divertissement et plus encore. Ne ratez rien! Rejoignez-nous sur toutes nos autres chaînes - Restons connectés!

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Al Khayri: le chanteur Demba Guissé prend une niarel

Al Khayri: le chanteur Demba Guissé prend une niarel

Hors administration publique : plus de 41 heures de travail

Hors administration publique : plus de 41 heures de travail

Adja Thiaré est toujours hospitalisée

Adja Thiaré est toujours hospitalisée

Le Tchad béni, le Mali banni par la communauté internationale

Le Tchad béni, le Mali banni par la communauté internationale

Pourquoi vous ne devez surtout pas laver ces aliments

Pourquoi vous ne devez surtout pas laver ces aliments

Le fils du ministre Mariama Sarr déféré puis libéré

Le fils du ministre Mariama Sarr déféré puis libéré

Amnistie : Karim Wade menace de démissionner du PDS

Amnistie : Karim Wade menace de démissionner du PDS

Liberté provisoire: Sitor Ndour attend la décision de la chambre d'accusation

Liberté provisoire: Sitor Ndour attend la décision de la chambre d'accusation

Infections urinaires : l'astuce contre les douleurs

Infections urinaires : l'astuce contre les douleurs