Centrafrique : libération de 19 militaires enlevés en février

Un total de 19 militaires centrafricains, pris en otage le 14 février par une alliance de groupes rebelles dans le nord de la Centrafrique, ont été libérés mardi, a annoncé le Comité international de la Croix-Rouge (CICR).

Soldats liberes

Sur les 20 militaires pris en otage il y a plus de deux mois, 19 ont été libérés et "arriveront à Birao (Nord) vers 17h (locale) et ils y resteront jusqu'à ce qu'on organise leur retour à Bangui", a indiqué à l'AFP Yves Van Loo, chef-adjoint de la délégation du CICR en Centrafrique.

Ils avaient été pris en otage par des membres de la Coalition des patriotes pour le changement (CPC) après des "combats violents" entre militaires et rebelles à Sikikede, une localité de la région de la Vakaga dans le nord du pays, au carrefour des frontières tchadienne et soudanaise. Ces affrontements avaient occasionné des pertes militaires "considérables", selon le gouvernement, qui n'avait pas communiqué de bilan précis. Les militaires "semblent en bonne santé et capables de supporter le voyage", a précisé M. Van Loo.

Opérations de libération

La CPC a confirmé l'information dans un communiqué, arguant d'une "décision volontaire et unilatérale de libérer les 20 militaires faits prisonniers" il y a plus de deux mois. Parmi eux, 19 ont été effectivement libérés. "Le vingtième est un blessé qui avait été séparé du groupe pour une prise en charge médicale. On va le récupérer à un autre endroit plus tard", a précisé à l'AFP M. Van Loo.

Les opérations de libération se sont déroulées dans une zone dont l'accès est rendu difficile par les combats entre rebelles, militaires, et leurs alliés mercenaires du groupe paramilitaire russe Wagner. "Depuis leur prise en otage, leur libération était notre plus grand souci. Nous voulions les voir en liberté", a indiqué à l'AFP Augustin Ndando Kpako, porte-parole de l'État-Major des armées. "Nous sommes intervenus dès le départ comme intervenant neutre afin de négocier avec toutes les parties concernées", a précisé M. Van Loo.

ADVERTISEMENT

Dans son communiqué, la CPC confirme avoir ouvert des négociations avec le Comité International de la Croix-Rouge et la MINUSCA, la Mission multidimensionnelle intégrée de stabilisation des Nations unies en République centrafricaine. Mais elle accuse le gouvernement et le président centrafricain, Faustin Archange Touadéra, d'avoir refusé d'assumer sa fonction de chef militaire en s'impliquant personnellement dans la libération de ces hommes.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Tambacounda : Plus de 40 détenus «politiques» libérés

Tambacounda : Plus de 40 détenus «politiques» libérés

Carnet blanc: le ministre Alioune Sarr épouse Alberta Diatta (Miss Sénégal 2019)

Carnet blanc: le ministre Alioune Sarr épouse Alberta Diatta (Miss Sénégal 2019)

Guinée: Appel au boycott du concert de Wally Seck

Guinée: Appel au boycott du concert de Wally Seck

Après avoir creusé un trou de 2m, deux enfants mortellement ensevelis sur une plage

Après avoir creusé un trou de 2m, deux enfants mortellement ensevelis sur une plage

Match amical : le Sénégal démarche le Gabon

Match amical : le Sénégal démarche le Gabon

Macky ne fixe pas de date pour la Présidentielle : le FC25 saisit le C.C

Macky ne fixe pas de date pour la Présidentielle : le FC25 saisit le C.C

Macky Sall a quitté Dakar pour Abuja

Macky Sall a quitté Dakar pour Abuja

Nouveau dialogue : 16 candidats déchirent l'invitation de Macky

Nouveau dialogue : 16 candidats déchirent l'invitation de Macky

Dr Bousso : « Le président de la République a fait un hors sujet »

Dr Bousso : « Le président de la République a fait un hors sujet »

ADVERTISEMENT