Crise Mali/ Côte d'Ivoire : les chefs d’État ouverts au dialogue

Depuis l’arrestation des 49 militaires ivoiriens le 10 juillet dernier à Bamako, les relations entre le Mali et la Côte d’Ivoire restent tendues. Mais il semblerait que l’on se dirige vers un dégel diplomatique si l’on se fie aux déclarations du président de la Transition, le Colonel Assimi Goïta et du chef d'État ivoirien, Alassane Ouattara.

Assimi-Goïta-et-Alassane-Ouattara

Et si le Mali et la Côte d’Ivoire avaient décidé de fumer le calumet de la paix ? C’est en tout cas un scénario qui devient de plus en plus probable. En effet, le président de la Transition, le Colonel Assimi Goïta, s'est dit ouvert au dialogue avec la Côte d'Ivoire au sujet des 49 militaires ivoiriens arrêtés le 10 juillet dernier à Bamako.

C'est ce qui ressort d'un communiqué conjoint publié mardi à l'issue d'une audience accordée par le Président de la Transition à Robert Dussey, ministre togolais des Affaires étrangères à Bamako.

« Le Président de la Transition s'est dit ouvert au dialogue et disposé à œuvrer, conformément à l'esprit de fraternité et d'excellentes relations entre le Mali et la Côte d'Ivoire, à un dénouement heureux de cette situation, y compris par voie diplomatique, dans le strict respect de la souveraineté du Mali » pouvait-on lire dans le document.

Selon toujours le communiqué, « à cet égard, le Président de la transition a souhaité que le Togo mène une mission de bons offices entre les parties concernées ».

Cette demande du président Goïta n’est pas tombée dans l'oreille d'un sourd. En effet, le ministre Dussey et émissaire togolais a réaffirmé « la disponibilité du Président Faure Gnassingbé à poursuivre son appui à la Transition et à aider à la résolution de cette situation ».

ADVERTISEMENT

Selon lui, le chef de l’État ivoirien Alassane Ouattara est également disposé à discuter avec les autorités maliennes pour la libération des soldats ivoiriens.

Pour rappel, le 10 juillet dernier, le Gouvernement de la Transition du Mali avait annoncé l'arrestation de 49 militaires ivoiriens à Bamako, dont une trentaine appartenant aux forces spéciales.

Selon le Colonel Abdoulaye Maiga, porte-parole du gouvernement malien, « leurs professions réelles étaient pour la plupart dissimulées. Sur la majorité des passeports, les professions inscrites étaient les suivantes : étudiants, chauffeurs, maçons, mécaniciens, vendeuses, électriciens, vigiles, peintres, etc. ». Le 13 juillet, Abidjan a appelé les autorités maliennes à les « libérer sans délai », car ils sont « injustement arrêtés ». Selon la version officielle, « ces militaires sont régulièrement inscrits dans l’effectif de l’Armée ivoirienne et se trouvaient au Mali, dans le cadre des opérations des Éléments Nationaux de Soutien (NSE) ».

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Présidentielle 2024 : Macky Sall donne une date

Présidentielle 2024 : Macky Sall donne une date

Urgent : Macky Sall va faire une importante déclaration

Urgent : Macky Sall va faire une importante déclaration

'Bété Bété', la nouvelle production d'Evenprod fait sensation sur la toile

'Bété Bété', la nouvelle production d'Evenprod fait sensation sur la toile

Crise politique au Sénégal : l'ambassadeur d’Allemagne chez Aminata Touré

Crise politique au Sénégal : l'ambassadeur d’Allemagne chez Aminata Touré

Mbour : un chauffeur arrêté avec 2033 coupures de billets noirs

Mbour : un chauffeur arrêté avec 2033 coupures de billets noirs

La Somalie signe un accord de défense avec la Turquie

La Somalie signe un accord de défense avec la Turquie

Transféré à Rebeuss, les lourdes charges contre Me Ngagne D. Touré

Transféré à Rebeuss, les lourdes charges contre Me Ngagne D. Touré

CANAL+ annonce le lancement de la saison 2 de la série à succès “'Le Futur est à Nous avec une tournée africaine de l'actrice Halima Gadji

CANAL+ annonce le lancement de la saison 2 de la série à succès “'Le Futur est à Nous” avec une tournée africaine de l'actrice Halima Gadji

Les USA s'inquiètent d'une guerre entre la RDC et le Rwanda

Les USA s'inquiètent d'une guerre entre la RDC et le Rwanda

ADVERTISEMENT