Déchets plastiques: Coca-Cola premier pollueur au monde !

Selon un rapport de l'ONG Break Free From Plastic parcouru par Pulse, le géant des sodas est à nouveau en 2021 l'entreprise générant le plus de pollution plastique du monde devant PepsiCo et Unilever.

image 1044304 20201209 ob 7c6e6a une-coca-bouteille

Selon un rapport de l'ONG Break Free From Plastic parcouru par Pulse, le géant des sodas est à nouveau en 2021 l'entreprise générant le plus de pollution plastique du monde devant PepsiCo et Unilever.

Coca-Cola en tête du hit-parade des plus gros pollueurs mondiaux. Aux quatre coins du monde, c'est la marque que l'on retrouve le plus dans les décharges. D'après l'étude menée par l'ONG Break Free From Plastic, Coca Cola est de très loin le plus gros producteur de déchets plastiques du monde, d'années en années. Pour son rapport portant sur l'année 2021, Break Free From Plastic a mobilisé 11 184 bénévoles dans 45 pays. Ces activistes ont collecté plus de 300 000 déchets plastiques, et compté ceux dont on pouvait encore déterminer clairement la marque. Avec cette méthode de classement Coca Cola arrive en tête avec près de 20 000 déchets sur les 300 000 collectés, et une présence dans 39 pays sur les 45 observés.

Break Free From Plastic identifie dans son étude les 10 premiers pollueurs en termes de déchets plastiques, derrière Coca Cola. Il s'agit de : PepsiCo, Unilever, Nestlé, Procter & Gamble, Mondelēz International, Philip Morris, Danone, Mars, Colgate-Palmolive.

L'ONG n'oublie pas d'épingler les sociétés qui fournissent la matière première à ces pollueurs, comme ExxonMobil, Shell, Chevron Phillips, Ineos et Dow. Une fabrication à partir de combustibles fossiles non renouvelables que dénonce l'ONG pour ses conséquences néfastes multiples sur le climat.

Coca Cola arrive en tête avec près de 20 000 déchets

ADVERTISEMENT

D'après ce rapport, Coca Cola émet deux fois plus de pollution plastique que celles de PepsiCo et d'Unilever cumulées. C'était déjà le cas en 2019 et 2020 si l'on en croit les précédentes études de Break Free From Plastic. L'ONG souligne par ailleurs que Coca Cola n'a dépensé que 11 millions de dollars pour nettoyer une rivière en 2019, quand son budget publicitaire s'élevait la même année à 4 milliards 240 millions de dollars. Pour Break Free From Plastic: "Les principaux pollueurs de plastique comme Coca Cola privilégient des dépenses en greenwashing [ndlr : le fait pour une entreprise de mettre en avant une image écologique pour masquer les dégâts qu'elle génère sur l'environnement] au lieu de reconcevoir l'emballage de leurs produits".

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT