ADVERTISEMENT

Exportation de blé : Poutine accède à la requête de Macky

La Russie est "prête" à assurer la sécurité des navires qui quittent les ports ukrainiens .

Le président Macky Sall (gauche) reçu par son homologue russe Vladimir Poutine (droite), le 18 juin 2018, lors de la coupe du monde 2018 en Russie

Le Président Macky Sall, en sa qualité de président en exercice de l’Union africaine, accompagné de Moussa Faki Mahamat, président de la Commission, a rencontré ce vendredi 3 juin 2022, Vladimir Poutine, pour « porter la voix de l’Afrique » dans le conflit entre la Russie et l’Ukraine. Un conflit qui pèse lourdement sur les économies du continent.

ADVERTISEMENT

Lors de cette rencontre à Sotchi, le président Sall avait demandé à son homologue russe des facilités d’approvisionnement des céréales et produit alimentaire.

Une requête à laquelle a satisfait le président russe. En effet, lLa Russie se dit favorable à l'instauration de corridors sécurisés, avec la coopération de la Turquie, afin de permettre le transit des navires en mer Noire.

"Nous sommes prêts à assurer la sécurité des navires qui quittent les ports ukrainiens et se rendent dans les détroits. Nous sommes prêts à le faire en coopération avec nos collègues turcs,", a révélé le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov lors d'une visite à Ankara où il a rencontré son homologue turc Mevlüt Çavuşoğlu.

Aujourd'hui, des tonnes sont bloquées ce qui a entraîné une flambée des prix et fait peser un risque de famine pour des populations en Afrique et au Moyen-orient.

« Actuellement, entre 20 et 25 millions de tonnes de céréales sont bloquées et cet automne ce chiffre pourrait augmenter à 70-75 millions de tonnes », a alerté le président ukrainien, Volodymyr Zelensky.

A la demande des Nations unies, la Turquie a proposé son aide pour escorter ces convois depuis les ports ukrainiens, malgré la présence de mines dont certaines ont été détectées à proximité des côtes turques, dans le contexte de l'invasion russe de l'Ukraine. Kiev refuse notamment de déminer le port d'Odessa pour permettre la reprise des exportations de céréales, car elle craint que les forces russes n'en profitent pour attaquer la ville, selon le porte-parole de l'administration de la région d'Odessa, Serguiï Bratchouk.

Avant le début de l'offensive militaire russe, 90% des exportations de céréales et d'oléagineux transitaient par les ports ukrainiens de la mer noire, une voie désormais impraticable en raison d'un blocage de la marine russe. Par ailleurs, l'Ukraine était le quatrième pays exportateur mondial de blé et de maïs.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Pawlish Mbaye intègre l'Ong Jamra, les internautes intrigués

Pawlish Mbaye intègre l'Ong Jamra, les internautes intrigués

Rapport de la Cour des comptes : la DIC enquête

Rapport de la Cour des comptes : la DIC enquête

Séisme en Turquie : le joueur ghanéen Christian Atsu sous les décombres

Séisme en Turquie : le joueur ghanéen Christian Atsu sous les décombres

Manchester risque très gros !

Manchester risque très gros !

 Show, sagnsé : Viviane Chidid casse la baraque à l'Olympia de Paris

Show, sagnsé : Viviane Chidid casse la baraque à l'Olympia de Paris

Séisme en Turquie et en Syrie : près de 1500 morts

Séisme en Turquie et en Syrie : près de 1500 morts

Ils se saoulent avec du parfum 'Boul Faalé et s'entretuent

Ils se saoulent avec du parfum 'Boul Faalé" et s'entretuent

 UMOA : le Sénégal lève encore 40 milliards de FCFA

UMOA : le Sénégal lève encore 40 milliards de FCFA

CHAN : Macky offre à chaque  'Lion' 10 millions CFA et un terrain de 500 m2 à Dakar

CHAN : Macky offre à chaque 'Lion' 10 millions CFA et un terrain de 500 m2 à Dakar

ADVERTISEMENT