France : Rédoine Faïd, le braqueur multirécidiviste condamné à 14 ans de prison

Après sept semaines d'audience, Rédoine Faïd a été condamné à 14 ans de prison pour son évasion de la prison de Réau en juillet 2018. Une peine lourde, mais bien en dessous de ce qu'avaient requis les avocats généraux qui demandaient 22 ans de prison.

Rédoine Faïd

Ce mercredi 25 octobre, le "roi de la belle" Rédoine Faïd, jugé depuis début septembre devant la cour d'assises de Paris avec cinq de ses proches pour sa spectaculaire évasion par hélicoptère de la prison de Réau en 2018, a été condamné à 14 ans de réclusion criminelle.

Le verdict de la cour d’assises de Paris est tombé un peu avant 1 heure du matin. Quelques instants avant le verdict, Rédoine Faïd était comme d’habitude: détendu, tout sourire dans le box, adressant des clins d’œil à ses proches, plaisantant avec ses coaccusés.

Une peine qui s'ajoute aux précédentes

Si la peine de 14 ans de réclusion est lourde, c'est tout de même moins que les 22 ans requis par les avocats généraux. "14 ans ce n’est pas rien. Ce n’est pas parce qu’on baisse de huit ans des réquisitions qui étaient complètement démesurées qu’on peut se satisfaire de quoique ce soit", réagit son avocat maître Marie Violo.

ADVERTISEMENT

"Et ensuite quand on sait ce qu’il va retrouver comme conditions de détention, la maison centrale, Condé-sur-Sarthe, Saint-Maur… Qu’il ne peut pas voir ses proches, qu’il a toujours un hygiaphone, qu’il est coupé du monde entier, 14 ans, plus ce qu’il a encore à faire c’est énorme", poursuit maître Marie Violo.

Il doit rester incarcéré jusqu'en 2060

Pour celui que l’on surnomme le "roi de la belle", il y avait tout de même un peu de soulagement surtout concernant son frère. Rachid, qui était dans l’hélicoptère, et qui l’a aidé à s’évader a été condamné à 10 ans de prison, alors que l’accusation avait réclamé 18 ans. Idem pour ses neveux, complices, qui écopent de 2 à 8 ans de prison.

Mais pour Rédoine Faïd, ce qu’il faut savoir c’est qu’en France, les condamnations pour évasion ne se confondent pas avec les autres peines, elles viennent s’y ajouter. Ce qui veut dire que le braqueur, récidiviste de l’évasion, doit désormais rester incarcéré jusqu’en 2060. Il aura alors 88 ans.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT