ADVERTISEMENT

Inondations: le Pakistan sous les eaux, 1130 morts enregistrés

Plus de 220 millions d’habitants au Pakistan sont sous les eaux en raison de la fonte des glaciers et d’une mousson totalement déréglée. Le bilan provisoire est de 1130 morts.

Inondations en Pakistan

La moitié du Pakistan est noyée sous les eaux. Les cours d’eau sont devenus des monstres de boue qui emportent tout sur leur passage, immeubles, maisons, ponts, champs, hommes et femmes qui n’ont pu fuir à temps.

ADVERTISEMENT

Le gouvernement du premier ministre, Shehbaz Sharif, a décrété l’état d’urgence, vendredi, et demande l’aide de la communauté internationale. L’armée a été déployée. La situation est catastrophique. On compte plus d'un milliers de morts.

Un million de maisons, 80 000 hectares de terres agricoles ont été détruits, des millions de personnes sont sans abri, sans nourriture et sans eau potable. Plus de 800 000 têtes de bétail ont péri. Rappelons que ce bilan est provisoire. Aucune des quatre provinces n’a été épargnée, même si la capitale, Islamabad, est pour le moment à l’abri des intempéries.

La ministre du changement climatique, Sherry Rehman, estime que 33 millions de personnes sont affectées, un habitant sur sept. « Le Pakistan traverse son huitième cycle de mousson alors que, normalement, le pays ne connaît que trois ou quatre cycles de pluie », a-t-elle déclaré. Le gouvernement a promis une aide de 25 000 roupies (113 euros) pour chaque famille touchée.

« C’est l’apocalypse, jamais de ma vie je n’ai assisté à une telle désolation, confie Faisal Amin Gandapur, ministre du gouvernement du Khyber Pakhtunkhwa. Nous avions en mémoire les inondations de 2010, mais l’ampleur de celles de cette année est vraiment plus considérable. Le district de Dera Ismail Khan, dans lequel je me trouve, est inondé à 55 %. Deux cents villages ont disparu. Les paysans et les habitants ont tout perdu. »

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Les dessous du télescopage entre Pape Diouf et Wally au Bara mundi

Les dessous du télescopage entre Pape Diouf et Wally au Bara mundi

Clap de fin dans l'affaire dite des '94 milliards'

Clap de fin dans l'affaire dite des '94 milliards'

Corruption : le Sénégal stagne dangereusement dans la zone rouge

Corruption : le Sénégal stagne dangereusement dans la zone rouge

Bonne gouvernance en Afrique : Un Sénégal à deux visages

Bonne gouvernance en Afrique : Un Sénégal à deux visages

Les excuses de Mollah Morgun à Ousmane Sonko

Les excuses de Mollah Morgun à Ousmane Sonko

Le rôle des Africains dans le développement du Mobile Banking

Le rôle des Africains dans le développement du Mobile Banking

Comment notre prénom influence notre comportement

Comment notre prénom influence notre comportement

Evitez de prendre une douche tous les jours !

Evitez de prendre une douche tous les jours !

Deux Clasicos au calendrier en Copa del Rey

Deux Clasicos au calendrier en Copa del Rey

ADVERTISEMENT