Le Gabon accueille la « Semaine africaine du Climat »

À partir de ce lundi, la capitale gabonaise, Libreville, accueille la « Semaine africaine du Climat » en prélude de la COP27 prévue en Égypte en novembre prochain.

La semaine africaine du climat prendra place au Gabon

La rencontre de Libreville regroupera, à partir de ce lundi 29 août jusqu’au jeudi 1er septembre 2022, des dirigeants et représentants de la société civile sous l’égide des Nations unies et de l’Union africaine.

Parmi les participants, on peut citer le Programme des Nations Unies pour le développement, le Programme des Nations Unies pour l’environnement, le Groupe Banque mondiale, la Banque africaine de développement et la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique.

Selon l'ONU Climat, il s’agit d’une « étape clé » avant la COP27, la conférence sur les changements climatiques prévue en novembre en Égypte. En effet, les sociétés civiles africaines et leurs dirigeants auront l’occasion d’harmoniser leur position avant la COP27.

« L'événement est conçu pour créer une dynamique avant la pré-COP27 qui se tiendra en République démocratique du Congo (RDC) et la COP27 en Égypte », indique le programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) dans un communiqué.

D’après la même source, cet évènement permettra d’évoquer le « renforcement de la résilience face aux risques climatiques, l'accélération de la transition vers une économie à faible taux d'émission et le renforcement des partenariats pour résoudre les problèmes urgents ».

ADVERTISEMENT

Pour rappel, la dernière édition de la « Semaine africaine du Climat » s’est tenue en Ouganda. Elle avait vu la présence de 4 500 participants, notamment des chefs d'entreprises, des membres de la société civile et des représentants gouvernementaux.

Par ailleurs, le continent africain, bien que faible pollueur, est la première victime du réchauffement climatique.

Le Gabon est appelé « le deuxième poumon de la terre », après l'Amazonie en raison de sa situation géographique. En effet, il se situe en plein cœur de la forêt tropicale d'Afrique centrale.

Très engagé dans la lutte contre le réchauffement climatique, le Gabon plaide pour la mise en place de « crédits biodiversité » dans le monde sur le modèle des crédits carbone.

En juin 2021, le pays dirigé par Ali Bongo est devenu le premier État africain à bénéficier de fonds internationaux pour sa contribution à l'absorption du CO2 dans le monde grâce à ses programmes de préservation de sa forêt, qui couvre 90% de son territoire.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Naufrage à Saint-Louis : le bilan s'alourdit à plus d'une vingtaine de morts

Naufrage à Saint-Louis : le bilan s'alourdit à plus d'une vingtaine de morts

Les nominations du conseil des ministres

Les nominations du conseil des ministres

Amnistie : le projet de loi adopté en Conseil des ministres

Amnistie : le projet de loi adopté en Conseil des ministres

Cameroun : Eto'o annonce que Rigobert Song n'est plus le sélectionneur

Cameroun : Eto'o annonce que Rigobert Song n'est plus le sélectionneur

Ziguinchor : des operateurs réclament 2 milliards de francs CFA à la Sonacos

Ziguinchor : des operateurs réclament 2 milliards de francs CFA à la Sonacos

Nouvelle vague de libérations de détenus : Bentaleb Sow et Cie libres

Nouvelle vague de libérations de détenus : Bentaleb Sow et Cie libres

L'influenceuse Awa Baldé, victime de cambriolage

L'influenceuse Awa Baldé, victime de cambriolage

Décès par overdose de Baidy Amar : ses amis déférés

Décès par overdose de Baidy Amar : ses amis déférés

Culture : décès de El Hadji Alé Niang, la “voix de Bambey !

Culture : décès de El Hadji Alé Niang, la “voix” de Bambey !

ADVERTISEMENT