Le président américain en Israël pour une visite à haut risque

Joe Biden est arrivé en Israël ce 18 octobre. En revanche, le président américain n’ira pas en Jordanie où il devait rencontrer le chef de l’autorité palestinienne Mahmoud Abbas, le président égyptien Sissi et le roi Abdallah.

Joe Biden est arrivé en Israël ce 18 octobre

La rencontre a été annulée après la frappe contre un hôpital de Gaza dans lequel des centaines de civils ont été tués, drame qui a immédiatement déclenché des protestations dans les rues. Cette visite de Joe Biden intervient dans un contexte de tension extrême après ce drame.

Cette visite périlleuse commence mal pour Joe Biden, relate notre correspondant à Miami, David Thomson. La Maison Blanche espérait mettre en image l’équilibre de sa diplomatie, mais juste avant le décollage d’Air Force One la Jordanie annonçait l’annulation du sommet prévu avec les leaders arabes. Joe Biden apparaitra donc uniquement aux côtés des Israéliens et du Premier ministre Netanyahu.

En Israël, le président américain arrive avec un triple objectif : d’abord marquer le soutien de Washington dans la réponse militaire d’Israël à l’attaque terroriste du Hamas, et dans le même temps tenter de soulager les civils de Gaza. Washington fait pression sur Israël pour ouvrir des couloirs d’aide humanitaire et des zones sécurisées au sein de l’enclave. Le secrétaire d’État Antony Blinken assure que tout cela est déjà négocié, mais rien n’est encore effectif sur le terrain.

Enfin, le troisième objectif est de dissuader le Hezbollah libanais d’ouvrir un second front au nord. Sans oublier bien sûr le sort des otages détenus par le Hamas. Mais la frappe meurtrière contre l’hôpital de Gaza complique la visite de Biden. Dans un communiqué, la Maison Blanche fait part de ses plus profondes condoléances pour les vies innocentes perdues et se dit scandalisé par cette explosion, sans établir pour autant de responsabilité.

ADVERTISEMENT

Le président américain a soutenu la version des autorités israéliennes imputant à des combattants palestiniens la frappe ayant tué des centaines de personnes dans un hôpital de Gaza. « J'ai été profondément attristé et choqué par l'explosion dans l'hôpital à Gaza hier (mardi). Et sur la base de ce que j'ai vu, il apparait que cela a été mené par la partie adverse », a déclaré Joe Biden, aux côtés du Premier ministre israélien.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Keur Massar : un policier ouvre le feu sur des ouvriers qui…

Keur Massar : un policier ouvre le feu sur des ouvriers qui…

Mali : interpellation d'un proche du Premier ministre, Choguel Maiga

Mali : interpellation d'un proche du Premier ministre, Choguel Maiga

VIH Sida au Sénégal : les homosexuels les plus touchés !

VIH Sida au Sénégal : les homosexuels les plus touchés !

Doro Guèye mouille Macky Sall pour des terrains d'une valeur d'1,2 milliard FCFA

Doro Guèye mouille Macky Sall pour des terrains d'une valeur d'1,2 milliard FCFA

Criminalité faunique : 2 trafiquants arrêtés avec des peaux de léopard

Criminalité faunique : 2 trafiquants arrêtés avec des peaux de léopard

L’homme d’affaires Dora Gueye arrêté par la gendarmerie

L’homme d’affaires Dora Gueye arrêté par la gendarmerie

VDN3 : un trafic de drogue démantelé dans une dibiterie

VDN3 : un trafic de drogue démantelé dans une dibiterie

Mort de journalistes à Gaza: RSF dépose une nouvelle plainte devant la CPI

Mort de journalistes à Gaza: RSF dépose une nouvelle plainte devant la CPI

Tribunal : le téléphone du père de Bah Diakhaté volé

Tribunal : le téléphone du père de Bah Diakhaté volé

ADVERTISEMENT