L’ONU dénonce la «lâcheté morale» d’Israël après des accusations à son égard

Israël multiplie toujours, ce mercredi 27 décembre, les frappes aériennes contre ses cibles. La rapporteuse des Nations unies, Francesca Albanese, a pointé du doigt les attaques israéliennes à l'encontre des Nations unies et dénonce une «lâcheté morale» d'Israël.

De la fumée et une boule de feu s'élèvent au-dessus des bâtiments de Khan Yunis dans le sud de la bande de Gaza, lors d'une frappe aérienne israélienne, le 12 mai 2021 AFP - SAID KHATIB

Le ministère de la Santé du Hamas annonce un nouveau bilan de 21 110 morts depuis le début de la guerre, le 7 octobre, et plus de 55 243 blessés. 1 140 personnes ont été tuées lors de l'attaque du Hamas du 7 octobre, selon les données fournies par le gouvernement israélien. L'armée israélienne a affirmé jeudi avoir tué plus de 2 000 combattants palestiniens depuis la fin de la trêve début décembre.

Les dissensions au sein du gouvernement israélien se poursuivent. Mardi soir, lors d'une réunion du cabinet de sécurité, elles concernaient notamment l’arrêt de l’aide humanitaire pour Gaza, ou du moins sa réduction de manière considérable, mais aussi les transferts de crédits vers les colonies de peuplement ou encore la suppression pure et simple de ministères jugés inutiles en cette période de guerre. L'armée israélienne a multiplié les frappes ce mercredi 27 décembre. Le camp de Nur Shams a été visé ; le bilan provisoire est de six morts et de nombreux blessés.

Des bâtiments de l'armateur CMA-CGM sont revenus en mer Rouge après les attaques perpétrées par des rebelles Houthis du Yémen, et ceux de Maersk vont faire de même, ont indiqué les deux géants du transport maritime. « Certains navires ont transité par la Mer Rouge » et « nous envisageons d'augmenter de façon progressive le transit de nos navires par le Canal de Suez » - qui relie la Méditerranée à la mer Rouge - a indiqué le groupe français CMA-CGM dans un message à ses clients.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT