ADVERTISEMENT

Lutte contre l'émigration clandestine : l'Italie a investi 26 milliards FCFA au Sénégal

Tirant le bilan de ce programme, hier, l'ambassadeur d'Italie au Sénégal a déclaré que plus de 40 millions d’euros (soit plus de 26 milliards FCFA) ont été investis pour financer la création d'emplois au Sénégal.

Ambassadeur Italie au Sénégal

Le Pasped (Projet de lutte contre la migration irrégulière à travers l’appui au secteur privé et la création d’emplois au Sénégal) est financé par l'Union européenne (UE) dans le cadre du Fonds fiduciaire d’urgence en faveur de la stabilité et de la lutte contre les causes profondes de la migration irrégulière et du phénomène des personnes déplacées en Afrique.

ADVERTISEMENT

Pour faire le bilan de ce programme, il a été organisé, lundi dernier, des travaux de partage des résultats du Pasped et des perspectives de promotion de l'emploi pour les jeunes. Ce programme a permis d'investir globalement plus de 40 millions d'euros pour l'emploi des jeunes au Sénégal.

L’Agence de coopération au développement et la Banque italienne de développement ont travaillé en partenariat avec le ministère de la Microfinance, de l'Économie sociale et solidaire, avec le Fongip, en co-délégation avec l’Union européenne. L’ambassadeur d'Italie au Sénégal, Giovanni Umberto De Vito, a informé qu'un don important de l’Union européenne de plus de ‘’14 millions d’euros est venu s’ajouter au financement mis à disposition par le gouvernement italien pour le Sénégal avec la contribution du fonds renouvelable de plus de 13 millions d’euros’’.

Le diplomate de poursuivre : ‘’Un budget total de plus de 40 millions d’euros de ces deux projets a été mis en œuvre de manière convergente.'' Ainsi, plus de 1 330 entreprises du secteur privé du Sénégal ont reçu un soutien technique pour améliorer leurs performances et leurs compétences en gestion. L’accent a été mis sur la formation des jeunes et des femmes qui ont été directement visés pour soutenir les emplois ; 7 378 emplois soutenus, dont 144 par les entreprises de la diaspora. Plus de 2 300 d’entre eux ont bénéficié de contrats de stage.

L’UE veut encourager les jeunes à activer leur potentiel pour qu’ils deviennent les acteurs du développement économique, social et culturel. C’est pour cela que le Sénégal a été choisi comme l’un des pays-pilotes pour ce programme innovant et expérimental. Ce projet va se concentrer sur le développement de l’écosystème entrepreneurial et sur le financement de l’entrepreneuriat des femmes.

L’administratrice du Fongip, Thérèse Faye Diouf, a souligné que c’est un programme qui a accompagné le gouvernement du Sénégal dans plusieurs secteurs, notamment dans le domaine de l’entrepreneuriat et le développement des initiatives privées.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Voyages nocturnes : les transporteurs gagnent une heure supplémentaire

Voyages nocturnes : les transporteurs gagnent une heure supplémentaire

Comment supprimer ses données personnelles sur internet sans laisser de traces ?

Comment supprimer ses données personnelles sur internet sans laisser de traces ?

Bournemouth : le transfert de Nicolas Jackson bloqué

Bournemouth : le transfert de Nicolas Jackson bloqué

Affaire Sweet Beauté : Sonko saisit la Chambre d'accusation

Affaire Sweet Beauté : Sonko saisit la Chambre d'accusation

Une nouvelle plainte contre le Tiktokeur Samba Ka

Une nouvelle plainte contre le Tiktokeur Samba Ka

Rebondissement dans l'affaire des 805 kg de cocaïne saisis

Rebondissement dans l'affaire des 805 kg de cocaïne saisis

Electricité : 52 milliards FCFA pour éclairer 30.000 ménages

Electricité : 52 milliards FCFA pour éclairer 30.000 ménages

Perle rare, Cathy virginie la nouvelle pépite du cinéma

Perle rare, Cathy "virginie" la nouvelle pépite du cinéma

Affaire Sweet Beauté : l'ancien procureur Serigne Bassirou Guèye répond à Sonko

Affaire Sweet Beauté : l'ancien procureur Serigne Bassirou Guèye répond à Sonko

ADVERTISEMENT