Macky fortifie sa voix…

L’Union africaine est pile à l’heure du monde dominé par cette crise ukrainienne. Son président est au cœur des problématiques.

Le président Macky Sall

.

Macky Sall qui s’est entretenu avec le président Vladimir Poutine ce 9 février 2022, a sollicité « un cessez-le-feu durable en Ukraine » avant de saluer « l’écoute et la disponibilité » du dirigeant russe « à maintenir le dialogue pour une issue négociée du conflit ». Si le président de l’UA a réussi une telle « prouesse » c’est certainement grâce à la position équilibrée de cette instance sur ce conflit.

Mais aussi et surtout celle du Sénégal qui a affiché une neutralité à l’Organisation des Nations unies (Onu) à propos de cette crise. Dans un communiqué publié le 24 février 2022, l’Ua tout en « appelant la fédération de Russie et tout autre acteur régional ou international au respect impératif du droit international, de l’intégrité territoriale et de la souveraineté nationale de l’Ukraine,» a exhorté les deux parties à l'instauration immédiate d'un cessez le feu et à l’ouverture sans délai de négociations politiques sous l’égide des Nations Unies, « afin de préserver le monde des conséquences d’un conflit planétaire, pour la paix et la stabilité dans les relations internationales au service de tous les peuples du monde ». Quatre jours après cette déclaration, Macky Sall et le président de la Commission de l'Union Africaine, S.E. Moussa Faki Mahamat, se disaient « particulièrement préoccupés par les informations rapportées selon lesquelles les citoyens Africains, se trouvant du côté Ukrainien de la frontière, se verraient refuser le droit de traverser la frontière pour se mettre en sécurité. »

Les rapports selon lesquels les Africains sont l’objet d’un traitement différent inacceptable seraient choquants et racistes et violeraient le droit international. À cet égard, les Présidents exhortent tous les pays à respecter le droit international et à faire preuve de la même empathie et du même soutien envers toutes les personnes qui fuient la guerre, nonobstant leur identité raciale, martelaient les deux présidents. Macky Sall est dans la place.

C’est heureux qu’à la tête de l’Union africaine, il trace ses propres sillons, des chemins africains dans la marche du monde contrairement au suivisme qui était de mise en pareilles circonstances.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Libération de Sonko et Diomaye Faye : la bonne nouvelle annoncée par Macky Sall

Libération de Sonko et Diomaye Faye : la bonne nouvelle annoncée par Macky Sall

Le coup de gueule de Macky contre la presse internationale

Le coup de gueule de Macky contre la presse internationale

Macky Sall : « La liberté provisoire de Diomaye dépend de ses avocats »

Macky Sall : « La liberté provisoire de Diomaye dépend de ses avocats »

Libération de Sonko et de Bassirou : le président Macky Sall veut un climat d'apaisement

Libération de Sonko et de Bassirou : le président Macky Sall veut un climat d'apaisement

Macky Sall : 'je quitterai le pouvoir le 2 avril 2024'

Macky Sall : 'je quitterai le pouvoir le 2 avril 2024'

USA : en Alabama, les enbryons in vitro considérés comme des enfants à naître

USA : en Alabama, les enbryons in vitro considérés comme des enfants à naître

Suivez en direct l'entretien de la presse avec le Président Macky Sall

Suivez en direct l'entretien de la presse avec le Président Macky Sall

Diodio Glow Skin: la femme d'affaires livre les clés de sa réussite

Diodio Glow Skin: la femme d'affaires livre les clés de sa réussite

La journaliste Absa Hane porte plainte contre la police nationale

La journaliste Absa Hane porte plainte contre la police nationale

ADVERTISEMENT