Massacre de Boutcha : la version russe démontée par des images satellite

Des images dévoilées par le New York Times montrent une réalité bien différente de la version donnée par les russes à propos du massacre de Boutcha.

Une image satellite de Maxar Technologies révélée par le New York Times montre les corps de plusieurs habitants de Boutcha dans la rue Yablonska. Cette image a été prise le 19 mars 2022, alors que les troupes russes contrôlaient encore dans la ville. © New York Times

.

Les images des rues jonchées de cadavres à Boutcha, dans la banlieue de Kiev, ont choqué le monde entier. Si l’Ukraine dénonce des “crimes de guerre” et un “génocide”, les Russes, eux, rejettent catégoriquement être responsables du massacre. Pourtant, la version russe est mise à mal.

Selon le ministère russe de la Défense, il s’agirait d’une mise en scène, d’un “canular” orchestré par le régime ukrainien, qui aurait placé les corps après le retrait des soldats russes aux alentours du 30 mars dans le but de tromper les médias occidentaux.

Toutefois, cette version ne semble pas crédible. Des images satellites dévoilées par le New York Times réfutent complètement la thèse russe. Elles prouvent que les nombreux cadavres découverts dans la ville gisaient là depuis plusieurs semaines. Le journal américain s’appuie sur des images satellites de Maxar Technologies et sur plusieurs vidéos pour montrer qu’au moins onze corps se trouvaient déjà sur place le 11 mars, alors que les troupes russes occupaient encore la ville.

ADVERTISEMENT
  • Zelensky fustige les “meurtriers, tortionnaires, violeurs, pilleurs” russes

Les images effroyables du massacre de Boutcha suscite l’effroi de la communauté internationale. Certaines personnes ont été retrouvées avec des mains liées, d’autres avec des blessures par balle à la tête. Le président Zelensky dénonce un “génocide” et des “crimes de guerre” et fustige les “meurtriers, tortionnaires, violeurs, pilleurs” russes, après la découverte sur place d’un grand nombre de corps de civils dans des fosses communes ou dans les rues.

La diffusion de ces images a révulsé les Occidentaux et l’UE discutait lundi matin en “urgence” de nouvelles sanctions contre Moscou, réclamées notamment par la France et l’Allemagne, a indiqué le haut représentant de l’UE Josep Borrell. Le président américain Joe Biden estime que son homologue russe Vladimir Poutine devra être jugé pour crimes de guerre.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

CANAL+ annonce le lancement de la saison 2 de la série à succès “'Le Futur est à Nous avec une tournée africaine de l'actrice Halima Gadji

CANAL+ annonce le lancement de la saison 2 de la série à succès “'Le Futur est à Nous” avec une tournée africaine de l'actrice Halima Gadji

Les USA s'inquiètent d'une guerre entre la RDC et le Rwanda

Les USA s'inquiètent d'une guerre entre la RDC et le Rwanda

Guinée : un père de famille accusé de viol sur sa fille aînée

Guinée : un père de famille accusé de viol sur sa fille aînée

Condamné à perpétuité, Rene Capin Bassène menace de se suicider

Condamné à perpétuité, Rene Capin Bassène menace de se suicider

Usurpation d'identité : un ASP se fait passer pour un ministre pour décrocher un job

Usurpation d'identité : un ASP se fait passer pour un ministre pour décrocher un job

Mondial Beach Soccer : le Sénégal éliminé au premier tour

Mondial Beach Soccer : le Sénégal éliminé au premier tour

Mac de Mbour : quatre gardes du corps de Ousmane Sonko libérés

Mac de Mbour : quatre gardes du corps de Ousmane Sonko libérés

Affaire Mbayang Diop: les tristes révélations de son frère revenu d'Arabie Saoudite

Affaire Mbayang Diop: les tristes révélations de son frère revenu d'Arabie Saoudite

Cité Mixta : un homme arrêté pour vol en réunion et destruction de biens

Cité Mixta : un homme arrêté pour vol en réunion et destruction de biens

ADVERTISEMENT