Mauritanie : 20 ans de prison requis contre Abdel Aziz

Inculpé en mars 2021, l’ancien dirigeant mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz est notamment accusé d’«enrichissement illicite» par la justice mauritanienne.

Mauritania's President Mohamed Ould Abdel Aziz who came to power in 2008 boasts that he has turned his nation into a regional haven of peace thanks to his reorganisation of the military and security forces

Ce 24 octobre 2023, le procureur a requis 20 ans de prison ferme contre l’ancien président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz, jugé depuis janvier 2023 à Nouakchott pour avoir abusé de son pouvoir afin d’amasser une fortune immense. « Tous les éléments entre les mains de la justice prouvent la constitution d’un crime », a dit le magistrat Ahmed Ould Moustapha.

Il a aussi réclamé la confiscation des biens de celui qui a dirigé de 2008 à 2019 ce pays charnière entre l’Afrique du nord et l’Afrique subsaharienne. Mohamed Ould Abdel Aziz, 66 ans, a écouté sans broncher les réquisitions prononcées contre lui.

Il répond depuis le 25 janvier avec dix autres personnalités, dont deux anciens Premiers ministres, d’anciens ministres et des hommes d’affaires, des chefs d’ « enrichissement illicite », « abus de fonctions », « trafic d’influence » ou « blanchiment ». Il proteste de son innocence et crie au procès politique.

Lors de son réquisitoire d’environ trois heures, le procureur a demandé des peines de 10 ans de prison ferme contre les deux anciens Premiers ministres et contre deux ministres, ainsi que la confiscation de leurs biens. Il a requis cinq ans de prison contre les autres prévenus.

ADVERTISEMENT

Mohamed Ould Abdel Aziz, fils de commerçant, se serait constitué un patrimoine et un capital estimés à environ 63 millions de FCFA au moment de son inculpation en mars 2021. Il est l’un des rares ex-chefs d’Etat à répondre devant la justice d’enrichissement illicite dans l’exercice du pouvoir. Ses pairs jugés par les justices nationale ou internationale le sont surtout pour des crimes de sang, tel, ailleurs en Afrique de l’Ouest, l’ancien dictateur guinéen Moussa Dadis Camara, à la barre depuis septembre 2022.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Mbour : il prend 6 mois ferme pour une ''diarrhée aiguë''

Mbour : il prend 6 mois ferme pour une ''diarrhée aiguë''

Goûters pour enfants à l'école : des bombes caloriques dans le cartable

Goûters pour enfants à l'école : des bombes caloriques dans le cartable

Keur Massar : un policier ouvre le feu sur des ouvriers qui…

Keur Massar : un policier ouvre le feu sur des ouvriers qui…

Mali : interpellation d'un proche du Premier ministre, Choguel Maiga

Mali : interpellation d'un proche du Premier ministre, Choguel Maiga

VIH Sida au Sénégal : les homosexuels les plus touchés !

VIH Sida au Sénégal : les homosexuels les plus touchés !

Doro Guèye mouille Macky Sall pour des terrains d'une valeur d'1,2 milliard FCFA

Doro Guèye mouille Macky Sall pour des terrains d'une valeur d'1,2 milliard FCFA

Criminalité faunique : 2 trafiquants arrêtés avec des peaux de léopard

Criminalité faunique : 2 trafiquants arrêtés avec des peaux de léopard

L’homme d’affaires Dora Gueye arrêté par la gendarmerie

L’homme d’affaires Dora Gueye arrêté par la gendarmerie

VDN3 : un trafic de drogue démantelé dans une dibiterie

VDN3 : un trafic de drogue démantelé dans une dibiterie

ADVERTISEMENT