Nigeria : le chavirement d'un bateau fait 8 morts

Le chavirement d'un bateau surchargé a causé la mort de 8 personnes et une centaine d'autres sont portées disparues dans le centre-nord du Nigéria. L'annonce a été faite mardi par les services d'urgence.

Bateau chavirement migrants naufrage

Huit personnes ont perdu la vie lors du chavirement d'un bateau surchargé. Il s'agit du dernier en date d'une série d'accidents de bateau qui mettent de plus en plus en évidence des défaillances réglementaires.

Les passagers étaient transportés du district de Borgu, dans l'État du Niger, vers un marché de l'État voisin de Kebbi, lundi après-midi, lorsque le bateau s'est renversé dans le fleuve Niger, selon le porte-parole de l'Agence de gestion des urgences de l'État du Niger, Ibrahim Audu.

"Le bateau était surchargé et le vent fort les a affectés", a déclaré M. Audu. Selon lui, la capacité du bateau est de 100 passagers, mais on estime qu'il en transportait beaucoup plus, en plus de sacs de céréales, ce qui l'a rendu difficile à contrôler lorsqu'il a commencé à couler.

Pour le moment il est difficile d'indiquer le nombre de personnes qui ont survécu du fait du surcharge ainsi que le nombre de passagers avait dépassé les 100 personnes que le bateau devait et avait droit de prendre à bord. Les villageois ont aidé les plongeurs locaux et les responsables des services d'urgence à rechercher les passagers disparus, dont beaucoup de femmes.

Les catastrophes navales sont devenues monnaie courante dans les communautés reculées du Nigeria, où les habitants désespérés d'acheminer leurs produits agricoles vers le marché se retrouvent à l'étroit dans des embarcations de fabrication locale, en l'absence de routes praticables.

ADVERTISEMENT

Les accidents passés ont été attribués à la surcharge, à l'état du bateau ou à une entrave à son déplacement sur l'eau. Les mesures d'intervention annoncées par les autorités - telles que la fourniture de gilets de sauvetage ou l'application de la réglementation sur les voies navigables - ne sont généralement pas mises en œuvre

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Les Jeunes reporters taclent des patrons de presse !

Les Jeunes reporters taclent des patrons de presse !

Une commission rogatoire envoyée à Dakar contre Cellou Dalein Diallo

Une commission rogatoire envoyée à Dakar contre Cellou Dalein Diallo

Médias : Diagna Ndiaye réclame 500 millions F CFA à Jeune Afrique

Médias : Diagna Ndiaye réclame 500 millions F CFA à Jeune Afrique

Tabaski : Pour acheter une perruque, elle vole les bijoux en or de sa mère

Tabaski : Pour acheter une perruque, elle vole les bijoux en or de sa mère

Dette fiscale des médias : RSF appelle à la réforme des aides publiques

Dette fiscale des médias : RSF appelle à la réforme des aides publiques

Ligue 1 : Lamine Camara désigné pépite de la saison

Ligue 1 : Lamine Camara désigné "pépite de la saison"

Sucre, riz, huile, pain... : voici les nouveaux prix !

Sucre, riz, huile, pain... : voici les nouveaux prix !

Le nombre de déplacés de force dans le monde atteint le chiffre record

Le nombre de déplacés de force dans le monde atteint le chiffre record

Jeune tué à Modène : deux autres suspects arrêtés !

Jeune tué à Modène : deux autres suspects arrêtés !

ADVERTISEMENT