ADVERTISEMENT

Présidentielle française : un taux de participation de 65% à 17h, le plus bas depuis 2002

Les Français sont appelés aux urnes pour le premier tour de l'élection présidentielle ce 10 avril 2022.

Emmanuel Macron votant dimanche au Touquet

À l’aube du premier tour de l'élection présidentielle prévu ce dimanche, l’écart se resserre entre les deux favoris, Emmanuel Macron et Marine Le Pen. Dans la dernière ligne droite, deux grands défis s’imposent aux prétendants à l’Elysée, mobiliser leurs partisans alors que l’abstention pourrait approcher ou dépasser le record de 2002 (28,4%) et aller chercher les nombreux indécis, qui représentent un tiers des personnes sûres d’aller voter.

ADVERTISEMENT

Le scrutin intervient dans un contexte international très tendu, avec la guerre en Ukraine et ses répercussions, qui ont des effets très concrets sur la vie quotidienne des Français avec une flambée des prix de l’énergie et de l’alimentation. Une élection aussi sur fond de pandémie du Covid-19.

Un taux d'abstention évalué à 26,5%

L'abstention au premier tour de la présidentielle dimanche devrait se situer entre 24% et 26,5% selon les premières estimations des instituts de sondage, soit un niveau plus important qu'en 2017 (22,23%), mais sans atteindre le record de 2002 de 28,4%.

L'Ifop (pour TF1/LCI/ParisMatch/SudRadio) prévoit une abstention de 24%, contre 25,6% pour Harris interactive (M6/RTL) et 26,5% pour Ipsos Sopra-Steria (FranceTv/RadioFrance/LeParisien/LCP/RFI), ainsi que pour Elabe (BFMTV/RMC/L'Express/SFR) et OpinionWay pour CNews/Europe1.

65% de taux de participation

Le taux de participation au premier tour de l'élection présidentielle française atteint 65% à 17h00, selon les chiffres diffusés dimanche par le ministère de l'Intérieur. Ce pourcentage représente un recul de 4,4 points par rapport à 2017. La participation est en revanche plus élevée de 6,5 points qu'en 2002 (58,45%), année record pour l'abstention à un premier tour d'élection présidentielle.

Les cinq départements qui ont le plus voté à 17H00 sont la Dordogne (75,26%), l'Aveyron (73,93%), le Gers (73,71%), la Haute-Loire (73,53%) et les Pyrénées-Atlantiques (72,78%). Les cinq départements qui se sont le moins mobilisés à 17H00 sont la Haute-Corse (51,23%), la Seine-Saint-Denis (51,71%), Paris (52,17%), l'Essonne (56,19%) et la Corse-du-Sud (58,48%).

Des files interminables à Paris

D'après la journaliste française Salomé Saqué, il fallait patienter plusieurs heures pour voter dans un bureau de vote parisien, en raison d'un problème organisation. Des gens, fatigués, ont quitté les lieux. "Ce qui pose un problème démocratique évident", ajoute-t-elle sur Twitter.

Un seul point sépare Macron et Le Pen, selon un sondage

Selon un nouveau sondage Elabe pour BFMTV L'Express et SFR, l'écart se resserre entre Emmanuel Macron (26%, -2 points) et Marine Le Pen (25%, +2points).

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Chelsea : Ziyech se rapproche du PSG

Chelsea : Ziyech se rapproche du PSG

Yerim Seck trainé en justice par le Cices

Yerim Seck trainé en justice par le Cices

Les dessous du télescopage entre Pape Diouf et Wally au Bara mundi

Les dessous du télescopage entre Pape Diouf et Wally au Bara mundi

PSG : la MNM, un trio qui pose question

PSG : la MNM, un trio qui pose question

Clap de fin dans l'affaire dite des '94 milliards'

Clap de fin dans l'affaire dite des '94 milliards'

Corruption : le Sénégal stagne dangereusement dans la zone rouge

Corruption : le Sénégal stagne dangereusement dans la zone rouge

Bonne gouvernance en Afrique : Un Sénégal à deux visages

Bonne gouvernance en Afrique : Un Sénégal à deux visages

Les excuses de Mollah Morgun à Ousmane Sonko

Les excuses de Mollah Morgun à Ousmane Sonko

Le rôle des Africains dans le développement du Mobile Banking

Le rôle des Africains dans le développement du Mobile Banking

ADVERTISEMENT