Recrutement de combattants sénégalais : L’Ambassade d’Ukraine rétropédale

L’Ambassade d'Ukraine au Sénégal accuse la presse et dément le recrutement de Sénégalais pour aller combattre en Ukraine.

Des soldats ukrainiens construisent un bunker sur la ligne de front.

.

Le chargé d’Affaires de l’Ukraine au Sénégal, Yurii Pyvovarov, avait fait recruter 36 Sénégalais pour aller combattre aux côtés des forces ukrainiennes contre la Russie.

Ce dimanche 6 mars, l'Ambassade d'Ukraine au Sénégal s’explique sur le sens de l'appel à candidatures publié sur leur site officiel et leur page Facebook. "Lorsque le Président de l'Ukraine, Volodymyr Zelensky, a annoncé, le dimanche 27 février dernier, la création d'une Légion internationale et lancé un appel aux citoyens de pays étrangers et à toutes bonnes volontés éprises de Paix et de Justice à venir combattre aux côtés de l'Armée ukrainienne contre l'armée d'occupation russe, cet appel légitime du Gouvernement ukrainien a été relayé par toutes nos représentations diplomatiques et consulaires à travers le monde", explique le service de presse de l'Ambassade d'Ukraine à Dakar.

Qui, dit regretter "l'incompréhension suscitée auprès des autorités sénégalaises par cet appel du Gouvernement ukrainien", relayé par son ambassade à Dakar.

ADVERTISEMENT

Le chargé d’affaire accuse les médias sénégalais d'avoir fait dans la désinformation dans cette affaire. "L'Ambassade d'Ukraine appelle les médias sénégalais à ne pas politiser ou manipuler des informations dont l'origine dans de nombreux cas ne fait pas de doute", lit-on dans le document.

"L'Ambassade ne recrute pas de mercenaires ! Nous promouvons ceux qui exercent leur droit constitutionnel de protéger les valeurs démocratiques dans le monde".

L'Ambassade assure que "l'Ukraine respecte strictement la législation nationale de la République du Sénégal et n'agira en aucune manière à son encontre".

À l'évidence, des Sénégalais ont bien répondu à l'appel de l'Ambassade d'Ukraine pour aller combattre contre la Russie. 36 candidatures ont même été enregistrées.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Violences conjugales : le quotidien traumatisant des victimes (reportage)

Violences conjugales : le quotidien traumatisant des victimes (reportage)

Burkina Faso : « 170 personnes exécutées » dans des attaques de villages !

Burkina Faso : « 170 personnes exécutées » dans des attaques de villages !

Médina Yoro Foula : un enfant de deux ans périt dans un incendie, les récoltes consumées

Médina Yoro Foula : un enfant de deux ans périt dans un incendie, les récoltes consumées

Clédor Sène dément Farba Ngom

Clédor Sène dément Farba Ngom

Représentativité syndicale : Samba Sy refuse d’exécuter la décision de la Cour suprême

Représentativité syndicale : Samba Sy refuse d’exécuter la décision de la Cour suprême

Présidentielle après le 2 avril : l'UE met en garde Macky Sall

Présidentielle après le 2 avril : l'UE met en garde Macky Sall

La raison surprenante qui nous oblige à faire pipi toutes les nuits

La raison surprenante qui nous oblige à faire pipi toutes les nuits

Trafic aérien : les chiffres de l'OACI

Trafic aérien : les chiffres de l'OACI

Genre : vers la création d’un Conseil national des femmes !

Genre : vers la création d’un Conseil national des femmes !

ADVERTISEMENT