ADVERTISEMENT

Ukraine : des Russes exposés à des radiations des semaines durant à Tchernobyl

Les soldats Russes ont passé des semaines dans la forêt radioactive de Tchernobyl.

Un soldat ukrainien inspecte les alentours de la centrale après le départ des Russes

Imprudent. C’est ainsi que le personnel de l’ancienne centrale nucléaire de Tchernobyl décrit le comportement des troupes russes qui ont occupé le site nucléaire pendant plus d’un mois, avant de quitter les lieux au début du mois d’avril. Les Russes ont notamment creusé des tranchées, construit des bunkers et campé dans une forêt radioactive durant près d’un mois.

ADVERTISEMENT

Le 24 février, les troupes russes sont entrées dans la zone d’exclusion nucléaire, qui s’étend sur un rayon de 30 kilomètres autour du site de Tchernobyl, dont la catastrophe nucléaire remonte à 1986. La zone est considérée comme l’un des endroits les plus toxiques du monde, à cause des radiations, mais cela n’a pas suffi à faire reculer les Russes.

Avec leurs chars et leurs bulldozers, ils ont commencé à creuser dans le sol pollué. “Les Russes sont entrés dans la forêt, soit le territoire le plus exposé lors de la catastrophe. C’est là que les morceaux de combustible sont retombés après l’explosion. De nombreux déchets nucléaires très radioactifs y sont d’ailleurs enfouis”, expliquait à ce sujet M. Kotin. Le sol de la Forêt rouge, à proximité de la centrale, possède l’un des taux de contamination les plus élevés au monde. Il serait radioactif à plus de 90%.

“Ils n’ont pas écouté”

“Nous les avons avertis de ne pas faire ça, nous leur avons dit que c’était dangereux, mais ils n’ont pas écouté”, a témoigné le chef de la sécurité de l’ancienne centrale nucléaire, Valeriy Simyonov, dans une interview au journal The New York Times. “Ils ont juste envahi le territoire et en ont fait ce qu’ils voulaient.” Par exemple, dans une installation de stockage des déchets, un soldat russe aurait saisi à mains nues une source de cobalt 60 (un isotope radioactif relativement instable du cobalt). Selon Simyonov, il s’est exposé à une telle quantité de radiations en quelques secondes que le compteur Geiger (qui mesure les radiations) s’est mis à dérailler. On ne sait pas ce qu’il est advenu du soldat par la suite.

Les troupes russes se sont donc peut-être exposées à des doses nocives de radioactivité par leurs actions imprudentes. Si aucune fuite majeure n’a été détectée, les mesures par satellite montrent que les niveaux de radiation sur le site sont actuellement plus élevés qu’ils ne l’étaient avant l’invasion des Russes. Selon les experts nucléaires internationaux, aucun cas de maladie due aux radiations n’a été signalé parmi les soldats russes, mais des problèmes de santé et des cancers potentiels pourraient apparaître dans plusieurs années.

Des otages et des pièges

Les troupes russes ont quitté la centrale de Tchernobyl qu’ils occupaient depuis le début de l’invasion de l’Ukraine le 24 février en emmenant des otages, ont annoncé le jeudi 1er avril des responsables à Kiev. “En quittant la centrale nucléaire de Tchernobyl, les occupants russes ont pris avec eux des membres de la Garde Nationale qu’ils retenaient en otages depuis le 24 février”, a déclaré sur Telegram l’agence d’État ukrainienne Energoatom, citant des employés. Ils ont également fait sauter un pont et ont posé de nombreuses mines et des pièges autour de l’ancienne centrale nucléaire.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Les excuses de Mollah Morgun à Ousmane Sonko

Les excuses de Mollah Morgun à Ousmane Sonko

Le rôle des Africains dans le développement du Mobile Banking

Le rôle des Africains dans le développement du Mobile Banking

Comment notre prénom influence notre comportement

Comment notre prénom influence notre comportement

Evitez de prendre une douche tous les jours !

Evitez de prendre une douche tous les jours !

Deux Clasicos au calendrier en Copa del Rey

Deux Clasicos au calendrier en Copa del Rey

Après Trump, Biden complice du bourreau de la Palestine [Opinion du Contributeur]

Après Trump, Biden complice du bourreau de la Palestine [Opinion du Contributeur]

Keur Massar : une bande de 'braqueurs' de prostituées démantelée

Keur Massar : une bande de 'braqueurs' de prostituées démantelée

Présidentielle 2024 : Babacar Diop candidat déclaré des 'pauvres et de l'espoir'

Présidentielle 2024 : Babacar Diop candidat déclaré des 'pauvres et de l'espoir'

JO Paris 2024 : le CNOSS promet 387 millions FCFA pour préparer 18 athlètes sénégalais

JO Paris 2024 : le CNOSS promet 387 millions FCFA pour préparer 18 athlètes sénégalais

ADVERTISEMENT