Un journaliste français accuse les immigrés d’importer les punaises de lit

Ce matin, au cours de son émission sur CNews, Pascal Praud a suscité la controverse en posant une question qui a immédiatement fait réagir. Il a soulevé la question de la recrudescence des punaises de lit en France et s'est aventuré à établir un lien avec l'immigration. Cette question a suscité de vives réactions et des accusations de racisme.

Punaise de lit

Au cours de l'émission « L'heure des pros », qui portait sur la prolifération des punaises de lit en France, Pascal Praud a déclaré : « Est-ce qu'on sait pourquoi il y a plus de punaises de lit aujourd'hui ? Est-ce lié à l'hygiène ? Je vais poser toutes les questions ». Il s'adressait à Nicolas Roux de Bézieux, fondateur-dirigeant d'une plateforme spécialisée dans la gestion de nuisibles tels que les punaises de lit.

Cependant, c'est lorsque Pascal Praud a suggéré que la hausse du nombre de punaises de lit pourrait être due à l'immigration que la polémique a éclaté.

« Il y a beaucoup d'immigration en ce moment. Est-ce que ce sont les personnes qui n'ont pas les mêmes conditions d'hygiène que ceux qui sont sur le sol de France qui les apportent, parce qu'ils sont dans la rue, parce que peut-être n'ont-ils pas accès à tous les services comme les autres ? Est-ce que c'est lié à cela ? », questionne-t-il.

La réponse de Nicolas Roux de Bézieux a été catégorique : « Absolument pas ! ».

ADVERTISEMENT

Cette déclaration controversée a déclenché une réaction immédiate de la part de certains députés. Les députés Renaissance et La France insoumise (LFI) ont décidé de saisir l'Arcom, le régulateur des médias, en qualifiant les propos de Pascal Praud de « racisme décomplexé » et « ignoble ».

Aurélien Saintoul, député LFI/Nupes des Hauts-de-Seine, a également dénoncé des propos qu'il considère comme « d'un racisme évident ».

L'Arcom a confirmé avoir été saisie, mais n'a pas précisé l'identité des personnes ayant signalé l'incident. L'organisme devrait examiner la séquence en question prochainement pour décider des mesures appropriées à prendre.

Cette controverse met en évidence l'importance du traitement responsable des sujets sensibles liés à l'immigration dans les médias, et elle soulève des questions sur la responsabilité des journalistes dans la diffusion d'informations potentiellement stigmatisantes. Elle rappelle également l'importance de promouvoir un débat public respectueux et équilibré.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Grève générale, villes mortes : Aar Sunu Sénégal paralyse le pays, ce mardi

Grève générale, villes mortes : Aar Sunu Sénégal paralyse le pays, ce mardi

Baidy Amar était interné à cause de sa dépendance à la drogue

Baidy Amar était interné à cause de sa dépendance à la drogue

Une responsable de  PASTEF virée : il aurait reçu 15 millions FCFA du  ministre des Finances

Une responsable de PASTEF virée : il aurait reçu 15 millions FCFA du ministre des Finances

Macky Sall persiste et signe : 'le 2 avril, c'est fini pour moi'

Macky Sall persiste et signe : 'le 2 avril, c'est fini pour moi'

CCIAD : suivez en direct le dialogue national

CCIAD : suivez en direct le dialogue national

Le témoignage poignant du détenu (politique) 'Cheikh Bi'

Le témoignage poignant du détenu (politique) 'Cheikh Bi'

Nécrologie: Prince Fadiga, le jeune 'marié' à 16 ans n'est plus

Nécrologie: Prince Fadiga, le jeune 'marié' à 16 ans n'est plus

'Dimanche non électoral' : ce qu'ont déposé les 16 candidats au C.C

'Dimanche non électoral' : ce qu'ont déposé les 16 candidats au C.C

Nigeria : l'armée nigériane dément une tentative de coup d'Etat contre le président Bola Tinubu

Nigeria : l'armée nigériane dément une tentative de coup d'Etat contre le président Bola Tinubu

ADVERTISEMENT