"Kilifeu" en garde-à-vue pour outrage à agent

Le rappeur et activiste a été arrêté hier mercredi, à Kaolack, lors d'une manifestation non autorisée de prestataires de la Senelec à laquelle il participait. Alors que tous les contrevenants ont pu repartir libres, Kilifeu est maintenu en garde-à-vue.

Kilifeu-blesse-à-l'epaule

La police a procédé à 40 interpellations durant les protestations d'hier, à Kaolack. De toutes les personnes arrêtées durant la manifestation, une seule n'a pas été libérée. Il s'agit du rappeur "Kilifeu", activiste et membre du Mouvement Y'en a marre. Landing Mbissane Seck -son vrai nom- a passé la nuit en garde à vue au commissariat central de Kaolack. Il est poursuivi pour outrage à agent et rébellion, tandis que les autres manifestants ont tous recouvré la liberté hier, tard dans la soirée.

Y' en a marre s'est fendu d'un communiqué pour dénoncer une interpellation "brutale et injustifiée" de leur membre durant laquelle l'activiste s'est retrouvé avec une épaule déboîtée.

Rappelons que l’Amicale des travailleurs de l’électricité de la Senelec composée de prestataires réclame des contrats de travail. 40 manifestants, dont le coordinateur des prestataires, Timothée Coly, avaient été également arrêtés au cours d'échauffourées avec la police.

REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ PULSE!

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn