ADVERTISEMENT

Évacuation des eaux usées à Dakar : l'Etat mobilise 15 milliards FCFA

L’Etat du Sénégal annonce mobiliser 15 milliards de FCFA pour lancer la construction d’un émissaire marin afin d'évacuer les eaux usée dans la capitale dakaroise, notamment Cambérène et Guédiawaye.

Eaux-usées à Dakar

Le réseau d’évacuation des eaux usées, fortement éprouvé par les dernières fortes pluies, va s’améliorer. Hier, le ministre de l’Eau et de l’assainissement, Serigne Mbaye Thiam, a procédé au lancement des travaux de construction d’un émissaire à proximité de la plage de Malibu, dans la zone de Guédiawaye. Selon le ministre, cet émissaire aura un diamètre de 1400 mm et une longueur de 5200mm. Face aux autorités locales et coutumières du village de Cambérène, Serigne Mbaye Thiam annonce que cette infrastructure «permettra d’évacuer les eaux très loin au large de la plage, ce qui évitera leur retour vers le rivage». Il rassure les riverains sur le respect des normes environnementales : «En définitive, les risques de pollution seront réduits conformément aux préoccupations des riverains et des défenseurs de l’environnement.» Cette opération de construction d’un émissaire marin est une première au Sénégal, qui vise à densifier son réseau d’évacuation des eaux usées.

ADVERTISEMENT

« Sous nos cieux et en Afrique de l’Ouest, c’est une première. Cela nécessitera le recours aux techniques les plus affinées comme le microtunnelage. Il s’agit de poser sans ouverture, une tranchée de manière souterraine avec une précision altimétrique et planimétrique importante», précise le ministre de l’Eau et de l’assainissement. « Cette option offre l’avantage de pouvoir travailler quelles que soient les conditions géophysiques et météorologiques. Elle minimise aussi l’impact sur l’environnement marin », assure Serigne Mbaye Thiam.

Après une visite guidée des techniciens retrouvés sur le site, Serigne Mbaye Thiam a détaillé le coût du projet qui devra soulager plusieurs quartiers à la fin du processus de construction. «L’émissaire est une des composantes du lot d’un coût de 15 milliards F Cfa hors taxes. Le lot comporte, entre autres, la réalisation d’une Step, d’une centrale de cogénération d’une capacité de 2300 Kva, fonctionnant au gaz méthane issu de la digestion des boues activées pour un montant de 20 milliards de francs Cfa financé par la Bid.» Pour le ministre, ce projet de dépollution du nord de la ville de Dakar va contribuer «à l’amélioration des conditions sanitaires et environnementales des populations de l’agglomération de Dakar, et aussi réduire les charges financières de l’Onas».

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Que faire quand on a peur des araignées ?

Que faire quand on a peur des araignées ?

Présumée agression sexuelle, Dani Alves serait-il lâché par sa femme ?

Présumée agression sexuelle, Dani Alves serait-il lâché par sa femme ?

Pape Gueye va rejoindre Séville en prêt

Pape Gueye va rejoindre Séville en prêt

Arrestations et emprisonnements : le calvaire des médecins sénégalais

Arrestations et emprisonnements : le calvaire des médecins sénégalais

 CHAN : le vainqueur va empocher plus d’1 milliard FCFA

CHAN : le vainqueur va empocher plus d’1 milliard FCFA

La lutte perd un grand promoteur

La lutte perd un grand promoteur

Mbayang : 'Infidèle n'est pas un film de prostituées'

Mbayang : 'Infidèle n'est pas un film de prostituées'

Gestion du TER : les graves révélations de 'Le Figaro'

Gestion du TER : les graves révélations de 'Le Figaro'

Direction de la Microfinance : la fausse cheffe de projet escroque 32 millions FCFA

Direction de la Microfinance : la fausse cheffe de projet escroque 32 millions FCFA

ADVERTISEMENT