Le sentiment d’insécurité en hausse au Sénégal (Rapport)

Dans son nouveau rapport, l'Afrobarometer, un réseau panafricain de recherche par sondage et d'appréciation des Africains relatives à la démocratie a produit un nouveau rapport sur l'insécurité et de la délinquance au Sénégal.

justice: 68% des sénégalais sont pour le retour de la peine de mort

Selon le document, 63 % des Sénégalais contre 43% ne se sentent pas en sécurité dans leur quartier. L’enquête s’est entretenue avec 1.200 adultes sénégalais en décembre 2020-janvier 2021. Selon le rapport, cet échantillon produit des résultats nationaux avec des marges d’erreur de +/-3 points de pourcentage à un niveau de confiance de 95%.

32% des citoyens ont craint de subir un crime dans leurs maisons durant les 12 derniers mois.

  • Les causes

Selon l'étude : "quatre répondants sur 10 (40%) pensent que le manque d’emplois des jeunes est la principale cause de la hausse de l’insécurité et de la délinquance". En plus, "21% citent l’accentuation de la pauvreté et 20% le manque d’éducation et de discipline à la maison." S’ensuivent "la perte de repères religieux et moraux des Sénégalais (16%) et dans une moindre mesure l’insuffisance de la protection policière (3%)".

Selon les enquêtés, la principale solution pour lutter contre l’augmentation de l’insécurité et de la délinquance demeure "la création des opportunités de travail pour les jeunes". Comme en 2017, la majorité des répondants (52% en 2021) citent la création d’emplois comme la solution la plus efficace contre la délinquance et l’insécurité.

ADVERTISEMENT
  • 68% des Sénégalais pour le retour de la peine de mort

En deuxième position, "18% des citoyens optent pour le rétablissement de la peine de mort – double la proportion de 2017 (9%). S’ensuivent le "renforcement de l’éducation à la paix et à la citoyenneté (15%) et l’application stricte ou le durcissement des lois et règlements (13%)." Plus de six Sénégalais sur 10 jugent « plutôt mal » ou « très mal » les performances du gouvernement dans la réduction de la criminalité. Une grande majorité des citoyens (68 %) est d’accord avec l’introduction de la peine de mort dans la Constitution.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Suspendu pour dopage, l'énorme fortune que va perdre Paul Pogba

Suspendu pour dopage, l'énorme fortune que va perdre Paul Pogba

Le Sénégal éliminé en 8e, Aliou Cissé va passer aux aveux

Le Sénégal éliminé en 8e, Aliou Cissé va passer aux aveux

Agression de MNF: une autre journaliste alerte sur sa sécurité

Agression de MNF: une autre journaliste alerte sur sa sécurité

Kaolack : un corps sans vie découvert dans un puits !

Kaolack : un corps sans vie découvert dans un puits !

Le Kenya et Haïti signent un accord pour l'envoi de policiers dans l'île

Le Kenya et Haïti signent un accord pour l'envoi de policiers dans l'île

Haïti : Port-au-Prince subit la violence des gangs !

Haïti : Port-au-Prince subit la violence des gangs !

Tribunal de Commerce de Dakar : les contentieux en chiffres !

Tribunal de Commerce de Dakar : les contentieux en chiffres !

Naufrage à Saint-Louis : des migrants étaient attachés dans la pirogue

Naufrage à Saint-Louis : des migrants étaient attachés dans la pirogue

Chavirement d’une pirogue à Saint-Louis : six individus arrêtés

Chavirement d’une pirogue à Saint-Louis : six individus arrêtés

ADVERTISEMENT