Mots de la corruption et ligne rouge

Le Sénégal toujours dans la zone rouge de la corruption. Ce n'est pas la peine d'être "rouge de colère".

Lutte-contre-la-corruption-Resultats-de-lIPC-2020-Le-Senegal-reste-dans-zone-rouge

Au-delà des indicateurs qui sont pris pour le classement des pays exposés par ce mal, il y a le constat quotidien dans nos pratiques. Ici, il n'est pas rare de voir un agent de la circulation corrompu au vu et au su de tout le monde. Un billet de 500 Fcfa ici, un autre de 1000 Fcfa là, il y a même de la petite monnaie qui est acceptée. Tout dépend de la tête du corrupteur et du corrompu. Nous avions tous assisté à cette scène burlesque avec ce policier qui avait avalé la contravention après avoir reçu de l'argent. Les images qui ont fait le tour du monde avaient heurté plus d'un. Hélas, les jeunes filles qui avaient filmé cette action ont été arrêtées ainsi que celui qui a partagé la vidéo.

Ici, il n'est pas rare de voir ou d'entendre parler des "prouesses" dans notre administration. Pour se faire faire un document "sans coup férir", il faudrait le plus souvent "mettre la main à la poche", "graisser", "huiler", "sucrer". Celui qui donne est celui qui commande. Il est le maître. Absolument.

Ici, on assiste, pour s'en désoler à un braquage sans précédent de nos ressources. Si cette forfaiture est possible, c'est qu'il y a des complicités jusqu'à des niveaux insoupçonnés. Il n'est pas possible de puiser du Trésor public près de 5 milliards Fcfa sans avoir la "bénédiction" d'une bonne partie du système. Ces pratiques abjectes ne sont possibles que dans un environnement marqué par des dysfonctionnements. Dans un monde de désordre, le désordre devient ordre. Comment faire pour remettre les choses à l'endroit ?

Pour Seynabou Ndiaye Diakhaté le combat ne se mesure pas seulement au nombre de lois adoptées, mais il s’agit d’engagements qui inspirent les acteurs culturels, la Société civile. La présidente de l’Office national de lutte contre la fraude et la corruption (Ofnac) est aussi certainement consciente que la dissertation, les mots ne peuvent rien contre les maux.

-------------

Pulse Contributors est une initiative visant à mettre en évidence diverses voix journalistiques. Les Contributeurs Pulse ne représentent pas la société Pulse et contribuent en leur nom propre.

Recevez nos Top Stories dans votre boîte de réception

Bienvenue dans la communauté Pulse! Nous vous enverrons sur une base quotidienne les dernières nouvelles sur l'actualité le divertissement et plus encore. Ne ratez rien! Rejoignez-nous sur toutes nos autres chaînes - Restons connectés!

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Pour vivre plus longtemps, buvez du café

Pour vivre plus longtemps, buvez du café

La peine des Condamnés (Opinion du contributeur)

La peine des Condamnés (Opinion du contributeur)

Mercato: Le Réal en pôle position pour recruter Jude Belligham

Mercato: Le Réal en pôle position pour recruter Jude Belligham

Plongée sur l'épave du Joola : révélations inédites !

Plongée sur l'épave du Joola : révélations inédites !

Kaliphone Sall :“Ousmane Sonko devrait aussi aller en prison…

Kaliphone Sall :“Ousmane Sonko devrait aussi aller en prison…”

Citoyenneté russe accordée au lanceur d'alerte Edward Snowden

Citoyenneté russe accordée au lanceur d'alerte Edward Snowden

Sélection africaine la plus chère : la position du Sénégal

Sélection africaine la plus chère : la position du Sénégal

Pourquoi Mimi Touré  conserve son poste après son départ du groupe parlementaire Bby

Pourquoi Mimi Touré conserve son poste après son départ du groupe parlementaire Bby

Accusé de viol par Adja Thiaré : pourquoi Kalifone a été libéré ?

Accusé de viol par Adja Thiaré : pourquoi Kalifone a été libéré ?