Lycée Sanghé de Thiès: L'élève agresseur exclu

El Hadji Malick Maodo Ndione a blessé un professeur en lui lançant une brique sur le tête.

Lycée Sanghé de Thiès, un professeur blessé à la tête par un élève

Le sort est scellé pour E. Malick Ndione, l'élève qui avait agressé son surveillant A. Diawara au lycée de Sangué, région de Thiès. Il a été exclu définitivement de l'établissement par le Conseil de discipline à l’issue d’une réunion tenue, samedi dernier, après audition des différentes parties.

L'élève, né le 14 avril 2006, était en classe de 5eme B. Pour rappel, Amady Diawara, surveillant au lycée de Sanghé de Thiès avait reçu un morceau de brique à la tête. Gravement blessé, il a été évacué aux urgences. In-extenso, la note d'expulsion.

"Suite à l’agression de M. Hamady DIAWARA, surveillant du premier cycle au lycée de Sanghé par El Hadji Malick Maodo NDIONE, élève en classe de 5e, le Conseil de discipline dudit lycée s’est réuni le 17 juillet 2021 pour statuer sur le cas. Après avoir étudié le rapport d’incident, le rapport d’audition de l’élève et le certificat médical de constatation de blessures du surveillant, le Conseil, en toute souveraineté, a pris la décision d’exclure définitivement de l’établissement El Hadji Malick Maodo Ndione, né le 14 avril 2006 à Sanghé.

Le Ministère de l’Education nationale, soucieux et garant de l’intégrité physique et morale des travailleurs du secteur ainsi que de tous les élèves de tous les ordres d’enseignement, se solidarise avec la décision prise au niveau du lycée de Sanghé.

Par ailleurs, le ministère constate que depuis quelques moments, comme un effet d’entrainement, des élèves se lancent un challenge d’actes d’indiscipline inqualifiables. De telles pratiques ne pourront jamais continuer à prospérer au niveau de nos écoles et établissements.

Le Ministre de l’éducation nationale, Mamadou TALLA, en appelle au sens de responsabilité de tous les acteurs. En effet, l’exemplarité dans la conduite doit être érigée en règle dans tout l’espace scolaire. En inscrivant sa démarche sur un dialogue social inclusif, le Ministre a dès sa prise de fonction placé l’éducation aux valeurs parmi ses cinq (5) priorités.

Les valeurs cardinales de la société sénégalaise doivent par conséquent être adoptées par tous et particulièrement par nos élèves. Le ministère n’acceptera pas que la fonction enseignante soit désacralisée, et tout élève auteur d’actes d’indiscipline sera traduit en conseil de discipline et les mesures appropriées prises."

M. Mohamed Moustapha DIAGNE

Directeur de la Formation et de la Communication

Porte-parole MEN.

REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ PULSE!

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn