Mbacké : Des agents de la SEN'EAU échappent au lynchage

Grogne à Mbacké où la majorité des bénéficiaires dénonce la non-potabilité de l'eau et refuse de s'acquitter des factures du fournisseur.

Sen'Eau - Mbacké, Bastonnade

Le pire a été évité de justesse hier lundi, à Mbacké, où la majorité des concessions refuse de payer les factures la Sen’Eau depuis maintenant 17 mois. Leur motif ? la non-potabilité de l’eau, selon leurs dires. On apprend que le Directeur régional de Sen’Eau, qui voulait mettre fin à cette situation, a envoyé des équipes pour couper les compteurs de tous ceux qui ont retenu leur bourse, a informé le journal L'As. Mais, l’association «And Sopi Ndoxu Mbacké» a mobilisé les populations pour faire capoter l’opération.

Des tensions étaient pressenties selon le journal et le chef de l’Exécutif régional avait même été avisé au préalable, pour que les agents de Sen’Eau soient accompagnés par les forces de l’ordre. Tel n'a pas été le cas, et certains agents de Sen’Eau qui ont pris le risque d’entrer dans des maisons pour couper le liquide précieux ont été aussitôt épinglés par les habitants. C'est là que des affrontements ont éclaté entre certains agents et les populations qui ont opposé un niet catégorique.

Finalement, l'opération de la Sen'Eau s'est soldée par un échec, les agents n’ayant pu accomplir leur tâche. L'un d'eux a même été blessé durant les échanges.

A Mbacké, le faible taux de recouvrement (50% depuis le boycott du paiement des factures) impacte financièrement la Sen’Eau. La société craint, avec la campagne de l’association «And Sopi Ndoxu Mbacké», de se retrouver avec 0% de recouvrement si la fièvre se généralise.

REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ PULSE!

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn