Médias : Les dépôts de demandes de cartes de presse démarrent le 15 mars

La carte nationale de presse aura une durée de validité de trois ans.

carte presse senegal

Les dépôts des demandes de cartes de presse vont démarrer le 15 mars 2021. L’annonce a été faite par Daouda Mine, président de la Commission de la carte nationale de presse , avec l’appui du Comité d'Observation des Règles d'Éthique et de Déontologie (CORED instance d'autorégulation de la presse sénégalaise) et du ministère de la Culture et de la Communication. Face à la presse ils ont défini les contours de l’attribution de la nouvelle carte nationale de presse valable pour une durée de trois ans.

« Pour avoir la Carte de la presse, il vous faut un quitus du CORED. Et avant qu’on vous le délivre, nous regardons qui vous êtes. Si vous ne remplissez pas les critères pour avoir la carte, vous pouvez vous attendre à ce qu’on ne vous délivre pas la carte. Ce sont des garde-fous que nous avons mis pour assainir cette profession parce que nous sommes envahis de partout » a indiqué Mamadou Thior président du CORED.

D'après Daouda Mine, l’assainissement de la profession avec la carte de presse permet de reconstruire l’environnement et l’écosystème de la presse pour permettre aux personnes qui y travaillent, qu'ils puissent être reconnus et puissent vivre grâce à ce métier. Ceux qui ont accepté d’être en phase avec les textes peuvent en bénéficier. Par exemple, quand il y a un événement, on n'arrive pas à reconnaître qui est journaliste et qui ne l’est pas.

La commission dispose de 3 mois avant de délivrer la carte. « Pour être bénéficiaire de cette carte, il faut constituer un dossier accompagné de 10.000 F CFA et aller le déposer à la commission ou bien remplir le formulaire en ligne et payer aussi 10.000 F CFA. Après cela, on dépose pour avoir le quitus au niveau de la CORED à 2.000, pièce maîtresse pour la demande de la carte de presse nationale, elle est délivrée par le tribunal des pères » explique Mamadou Thior.

C'est 19 août 2027 que la commission cessera de fonctionner et dès lors, il ne restera plus que la commission de délivrance de la carte de presse nationale. En cas d’usage de faux documents pour obtenir une carte de presse, des sanctions ont été mises en place par la Commission, la personne ayant fait cela peut écoper jusqu’à 2 ans de prison

REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ PULSE!

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn