Aminata Touré : 'Macky Sall n'avait pas le choix'

Macky Sall renonce à se présenter à l’élection présidentielle de 2024 et à briguer un troisième mandat controversé à la tête du pays. S'il est félicité dans son pays et partout dans le monde pour sa décision, Aminata Touré, elle, minimise et estime que le chef de l'Etat n'avait pas le choix.

Aminata Touré, ancienne première ministre du Sénégal et députée entrante, chez elle à Dakar, le 8 septembre 2022. JOHN WESSELS / AFP

Aminata Touré a réagi la déclaration de non candidature de Macky Sall à l’élection du 25 février 2024. L'ex Pm n'en est pas moins euphorique. « Mieux vaut tard que jamais. Finalement, le Président Macky Sall a fini par accepter que la Constitution ne l’autorisait pas à se présenter une troisième fois, ceci par l’extraordinaire mobilisation des démocrates sénégalais, de la jeunesse notamment mais également de la Diaspora », a dit l’ancienne présidente du Conseil économique social et environnemental.

Aminata Touré conteste, tout de même, la conviction de Macky Sall qui a dit lors de son discours d’hier que la Constitution du Sénégal l’autorise à se présenter une troisième fois à l’élection présidentielle.

Selon la politique, la loi ne lui permet pas de faire un troisième mandat. Elle est certaine que la mobilisation des sénégalais contre cette candidature a été dissuasive. « Il n’avait pas d’autre issue que de respecter la Constitution », a affirmé l’ancien Premier ministre.

Au-delà de ces constats, Aminata Touré a lancé une alerte. Elle demande aux Sénégalais de rester mobiliser pour une élection présidentielle, libre, inclusive et transparente.

« C’est une première victoire mais nous n’avons pas remporter la guerre (…) puisque ça ne sera pas au président Macky Sall de sélectionner qui doit participer ou pas à l’élection présidentielle », a-t-elle déclaré.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT