Grève générale, villes mortes : Aar Sunu Sénégal paralyse le pays, ce mardi

La Plateforme "Aar Sunu Election" annonce une journée "villes mortes et une grève générale aujourd'hui mari 27 février 2024 sur toute l'étendue du territoire national en guise de protestation contre le report de la Présidentielle.

Manifestations à Dakar

Aar Sunu Election ne lâche pas prise. La décision du Président de la République du 3 février 2024, portant abrogation du décret convoquant le corps électoral par le décret N° 2024106 du 3 février 2024 ainsi que le vote de la Loi N° 4/2024 du 5 février 2024 prorogeant de façon illégale le mandat du Président et reportant l'élection présidentielle de 2024 ont fini d'installer le Sénégal dans une crise institutionnelle sans précédent.

En effet malgré la décision salutaire du Conseil constitutionnel nº 1/C/2024 du 15 février 2024 portant annulation de la Loi votée par l'Assemblée nationale et du décret du Président de la République, le peuple sénégalais selon une note ’’Aar Sunu élection’’ parvenue à notre rédaction, constate avec amertume et désolation l'entêtement de l'autorité suprême à vouloir passer outre sa volonté.

‘’Les propos tenus par le Président de la République lors de l'entretien qu'il a accordé à une partie de la presse nationale le 23 février 2024 en attestent. Au lieu de fixer une date pour la tenue de l'élection présidentielle avant la date du 2 avril marquant la fin de son mandat, le Président a opté de faire du dilatoire en décidant de convoquer un dialogue national pour fixer la date de l'élection présidentielle. Cette décision du Président de la République qui est aux antipodes de la décision du Conseil constitutionnel révèle le caractère inopportun du dialogue.

La Plateforme des forces vives de la nation dénommée ‘’Aar Sunu Election’’ salue la posture républicaine de tous les acteurs qui ont décidé de ne pas participer à un dialogue qui vise à semer les graines de la discorde car ayant comme seule et unique finalité la prorogation du mandat du Président de la République et la reprise du processus électoral’’ lit-on dans le document.

D’après qui, pour manifester leur désapprobation totale de cette démarche anticonstitutionnelle initiée par le Président de la République, les organisations membres de cette Plateforme décident de poursuivre le combat citoyen pour exiger le respect du calendrier électoral. ‘’A cet effet, les organisations professionnelles membres de la plateforme décrètent le mardi 27 février 2024 ‘’journée villes mortes’’ sur toute l'étendue de territoire national en guise de protestation contre la confiscation de la volonté populaire. Les syndicats membres de la Plateforme décrètent ainsi une journée de grève générale et appellent tous les citoyens au strict respect du mot d'ordre.

ADVERTISEMENT

Toutes les organisations membres de la Plateforme ‘’Aar Sunu Election’’ exigent du Président de la République de prendre toutes les dispositions utiles pour fixer la date et organiser l'élection présidentielle de 2024 avant le 2 avril 2024, date marquant la fin de son mandat. Au cas contraire, nous invitons le Conseil constitutionnel à assumer pleinement ses responsabilités en fixant la date pour éviter que le Sénégal ne bascule dans un chaos aux conséquences incommensurables’’ a conclu le document.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT