ADVERTISEMENT

Jeu de dupes local

Moussa Sy a marqué un coup médiatique et stratégique mercredi.

Moussa Sy, maire sortant des Parcelles Assainies

.

ADVERTISEMENT

Un coup tordu. Sur la forme, il a bien compris que la meilleure des défenses, c'est l’attaque. En accusant Mbaye Ndiaye et Amadou Bâ, responsables de grande envergure de l’Alliance pour la République (Apr) aux Parcelles assainies d’être passifs, d'avoir abandonné la bataille, il les met dans une position inconfortable.

Si Ba, par ailleurs coordonnateur national de la coalition présidentielle, a jugé nécessaire de rectifier le tir et de répliquer, c'est certainement dans un souci d’anticipation. Car, quel que soit le scénario, les comptes seront faits, les mécomptes aussi après l’élection prévue ce dimanche. C’est le fond du débat. Les Parcelles assainies plus gros réservoir de voix à Dakar, sont au cœur des enjeux.

Sy élu Maire en 2009 et en 2014 avec Taxawu Dakar, veut montrer à ses alliés qu’il a bien les moyens de sa politique même s’il est clair que sans l’aide de Khalifa Sall, il ne serait pas là. Une manière de réclamer à lui seul, la paternité d’une éventuelle victoire. Si son camp perd, il ne manquerait pas de souligner des sabotages et un déficit d’engagement qu’il a déjà dénoncé.

«En cas de victoire, c’est moi. Vous serez responsables de la défaite », semble dire celui que le président Macky Sall avait qualifié de « gros poisson » quand il quittait la coalition de Khalifa Sall alors acculé, pour rejoindre celle du pouvoir. Divergences profondes aux Parcelles assainies donc qui peuvent avoir des répercussions réelles sur le vote à Dakar.

Divergences entre responsables locaux du parti au pouvoir à Ziguinchor. Benoît Sambou accuse Seydou Ka de sabotage dans cette autre localité très surveillée. Ousmane Sonko leader de l’opposition y est candidat. Ce qui multiplie les enjeux et suscite bien des passions. La partie s’annonce difficile pour l’Apr et ses alliés si l’on prend en compte les résultats de la présidentielle de 2019 avec une large victoire du leader de Pastef à Ziguinchor et ses environs.

Aux Parcelles comme à Ziguinchor, il y a donc de mauvaises nouvelles et un jeu de dupes pour le camp du pouvoir qui avait déjà montré des divisions en son sein dans bien des communes. Au grand bonheur d’une opposition tout aussi divisée. A la Can camerounaise, la Côte d’Ivoire a éliminé les Algériens champions en titre. Les Éléphants ont montré de la détermination et de l’engagement et ont dominé le match de bout en bout.

Beaucoup de Sénégalais pour qui la défaite face aux Fennecs en finale en 2019 reste amère, ont exulté. Nos Lions, pour le moment sans hargne, vont croiser le Cap-Vert mardi. En attendant, dimanche c’est jour d’élection à Dakar, Ziguinchor et partout dans le pays.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Séisme en Turquie et en Syrie : 7100 morts et 23 000 blessés, dont 2 Sénégalais

Séisme en Turquie et en Syrie : 7100 morts et 23 000 blessés, dont 2 Sénégalais

 Le journaliste Mamadou Mansour Diop démissionne du groupe Dmédia

Le journaliste Mamadou Mansour Diop démissionne du groupe Dmédia

Séisme en Turquie et en Syrie : le bilan passe à plus de 5000 morts

Séisme en Turquie et en Syrie : le bilan passe à plus de 5000 morts

Le 'bongoman' Am Ndao épouse deux femmes le même jour !

Le 'bongoman' Am Ndao épouse deux femmes le même jour !

Sénégal : Serigne Touba l'avait voulu ainsi…

Sénégal : Serigne Touba l'avait voulu ainsi…

Gestion Fonds Covid : les détails de l’enquête de la DIC

Gestion Fonds Covid : les détails de l’enquête de la DIC

Sénégal : Justice et perception… [Opinion du Contributeur]

Sénégal : Justice et perception… [Opinion du Contributeur]

Sa chanson 'Koubakh La' détournée : Omar, le cœur en Peine

Sa chanson 'Koubakh La' détournée : Omar, le cœur en Peine

Burkina : 15 pèlerins nigérians en partance pour Médina Baye tués

Burkina : 15 pèlerins nigérians en partance pour Médina Baye tués

ADVERTISEMENT