La coalition «Diomaye Président» exige la libération de son candidat

La coalition «Diomaye Président» a démarré sa campagne par un meeting au terrain de football des Parcelles assainies. Alors que leur candidat est en prison,ils ont exigé la libération immédiate de Bassirou Diomaye Faye.

Caravane Diomaye President

Un public en chœur ! Il entonne : «Sonko moy Diomaye, Diomaye moy Sonko» (Sonko est Diomaye, Diomaye est Sonko). Une phrase symbolisée par un poster. Il est tenu du bout des bras par une femme. Sur ce poster, trônent les chiffres 6 et 9. Le 6 symbolise Ousmane Sonko tandis que Bassirou Diomaye Faye est représenté par le 9. L'ombre des deux hommes, actuellement en détention préventive, a plané au terrain de football de Acapes à l'Unité 19.

Le CNRA coupe la parole à Diomaye Faye !

Pour ne rien arranger, la tête de gondoles de la coalition «Diomaye Président» n'usera pas de son temps de parole à la Rts. Car, selon son Directeur de campagne, la Commission nationale de régulation de l’audiovisuel (Cnra) lui a notifié que c'est le candidat qui devraitfaire son enregistrement. « Nous avons régulièrement fait l'enregistrement. Mais le Cnra nous a dit qu'il ne diffusera pas l'enregistrement du candidat, disant que le candidat doitlui-même se rendre dans les locaux de la RTS alors qu'il est en prison. On lui refuse ce droit », vocifère Moustapha Guirassy qui dénonce une «atteinte grave» aux droits de son candidat.

C'est pourquoi, dans sa prise de parole, le député Guy Marius Sagna, membre de la coalition «Diomaye Président», a exigé la libération de Bassirou Diomaye Faye. « Sinon Macky Sall aura la surprise de sa vie. Car Bassirou Diomaye Faye sortira de la prison pour aller au Palais présidentiel », a-t-il déclaré. Sur le même ton, l'ancienne Première ministre Aminata Touré tonne : «Nous exigeons la libération immédiate de Ousmane Sonko et du candidat Bassirou Diomaye Faye pour qu'ils puissent aller battre campagne».

Une victoire avec 75 ou 85% des voix

ADVERTISEMENT

La coalition “Diomaye Président” se dit sûre de sa victoire au soir du 24 mars 2024. « Dans une élection, c'est la majorité qui gagne. Nous avons la majorité. Donc, l'élection présidentielle est déjà pliée. Bassirou Diomaye Faye est déjà président de la République», s'est exclamé Dame Mbodj. «Élire Bassirou Diomaye Faye président de la République, c'est comme lapider satan», tonne d'une manière imagée le porte-parole du candidat Bassirou Diomaye Faye.

Ainsi, le mandataire du candidat promet un score soviétique. «Nous avons besoin d'une victoire de 75 ou 80%. Cette élection est une victoire du peuple. Car tous les candidats depuis Cheikh Anta Diop, opposés au système, ont été éliminés. Bassirou est candidat antisystème», a-t-il déclaré.

Dans la foulée, il promet de réviser tous les «contrats léonins» signés par l'Etat du Sénégal, une fois élu. Dans ce sillage, dira Guy Marius Sagna, le programme de Bassirou Diomaye Faye, c'est d'assainir les rapports du Sénégal avec les autres Etats, d'assainir les licences de pêche, d'assainir les finances du Sénégal.

« Deux de mes initiatives que j'ai prises à l'Assemblée nationale, c'est sur les conseils de Bassirou Diomaye Faye. Il s'agit de l'initiative sur le cadeau fiscal accordé à l'entreprise GCO qui devrait payer 250 milliards de Fcfa et qui paie seulement 14 milliards au Sénégal. L'autre initiative, c'est le tong-tong foncier sur les chantiers de Mbour 4. Dans les geôles obscures etténébreuses de Macky Sall, Bassirou Diomaye Faye continue de réfléchir pour le Sénégal», a-t-il déclaré.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT