La grosse question de Cheikh Hadjibou Soumaré au président Macky Sall

L’ancien Premier ministre Cheikh Hadjibou Soumaré a écrit une lettre ouverte au président de la République Macky Sall. Dans ladite lettre, l’ancien Inspecteur du trésor a demandé au chef de l’Etat sénégalais s'il avait remis un montant de 12 millions d’euros à Marine Le Pen. Même s’il n’a pas cité le nom de la « personnalité française » destinataire présumée dudit montant, l’ancien président de la Commission de l’UEMOA a donné une référence qui renvoie au leader du Rassemblement national.

Hadjibou Soumaré

En effet, monsieur Soumaré a posé une « brulante » question au Président Macky Sall : « Lui avez-vous envoyé à l’issue de votre rencontre, une note revêtue de votre sceau, ‘non en souvenir de son passage au Sénégal et de sa vision pour un nouveau partenariat entre la France et l’Afrique ». En référence à la dédicace faite par Macky Sall à Marine Le Pen à la première page d’un exemplaire de son livre Le Sénégal au cœur (Photo).

Ci-dessous et in-extenso, la lettre de Cheikh Hadjibou Soumaré à Macky Sall.

Monsieur le Président de la République,

L’actualité politique nationale et internationale Sénégalaise de ces dernières semaines, avec les sous-entendus et « note » revêtue de votre nom et sceau paraît il dont certains ont eu écho, m’amènent en tant que Citoyen à vous poser quatre (4) questions, relativement à votre serment du 2 avril 2019, dont la teneur:

« Devant Dieu et devant la Nation sénégalaise, je jure de remplir fidèlement la charge de Président de la République du Sénégal, d’observer comme de faire observer scrupuleusement les dispositions de la Constitution et des lois, de consacrer toutes mes forces à défendre les institutions constitutionnelles, l’intégrité du territoire et l’indépendance nationale, de ne ménager enfin aucun effort pour la réalisation de l’unité africaine. »

ADVERTISEMENT

De jure par votre charge de Président de la République, vous êtes donc protecteur des intérêts de notre pays, de ses citoyens particulièrement ceux de la jeunesse de la relève.

Vos réponses d’autorité qui ne sauraient être remises en cause car vérités absolues, seraient de nature à rassurer le peuple Sénégalais. Elles seraient aussi de nature à renforcer la fierté de tous les Africains pour qui, vous venez d’assumer en leur nom, la charge de Président en exercice de l’Union Africaine, défenseur de leur unité et de leurs valeurs.

Je n’ai pas voulu choisir en premier, la voie de la saisine de notre auguste Assemblée pour trouver moyen plus légitime, car je vous sais à la hauteur de lever tout doute, sur le caractère vrai ou faux des faits allégués.

QUESTIONS :

1. Avez vous donné récemment de l’argent à une personnalité politique française ? dans l’affirmative est ce un montant de 12 millions d’euros soit environ 7,9 milliards argent d’un pays catalogué Pays Pauvre Très Endetté. Surtout quand on sait que la haine et le rejet de l’autre, ont toujours été utilisés par le parti, comme véhicule d’une ascension politique ?

2. Lui avez-vous envoyé à l’issue de votre rencontre, une note revêtue de votre sceau, « en souvenir de son passage au Sénégal et de sa vision pour un nouveau partenariat entre la France et l’Afrique » ?

3. Si par extraordinaire tout cela était avéré, éclairez le Peuple Sénégalais avoir agi ès qualité de Président de la République du Sénégal ou de Chef de Parti politique et avec quel ARGENT ?

4. Enfin êtes vous sérieusement dans la logique du report des élections Présidentielles prévues en février 2024 ?

Bruissements de salons d’ici et hors de nos frontières je veux aussi, par cette saisine et vos réponses, laver l’honneur de notre cher Président, celui de l’Afrique aussi, la pratique supposée de certains de ses dirigeants ayant souvent été stigmatisée.

Par nature, je me suis toujours méfié des ragots et médisances, c’est également cette prudence qui vous vaut cette interpellation.

À titre de comparaison, les sommes en cause couvrent très largement dans le budget 2023, pour les jeunes, le « Programme de promotion de l’entreprenariat durable et de création d’emplois décents prévu à hauteur de 5,9 milliards : source rapport commission du 25 novembre 2022 ».

Autre base de comparaison : les programmes Education à la Citoyenneté (3,5 milliards, Protection sociale et gestion de leur regroupement (1,0 milliard), Pilotage, coordination et gestion administrative (3,4 milliards) font au total 7,9 milliards (source rapport commission du 25 novembre 2022) contre les 7,9 milliards allégués.

Monsieur le Président, les Sénégalais de la Diaspora, veulent savoir pour mieux juger de l’opportunité et de la pertinence de la démarche de leur Président, face à la souffrance à eux infligée quotidiennement, par les tenants de la thèse du rejet systématique sans discernement.

Monsieur le Président, les Sénégalais de l’intérieur veulent également savoir, pour la gêne et la honte qu’ils pourraient ressentir à l’égard des autres Africains, en voyant votre auguste recevoir, ceux qui ne pouvaient être mis tout de go au rang d’amis du Sénégal par leur théorie longtemps affirmée, ni amis de l’Afrique, à moins de changer d’échelle de lecture du bien et du mal, ou encore de l’amour et de la haine entre les humains.

Monsieur le président de la République, « Faire observer les dispositions de la constitution » suppose aussi de faire les élections à bonne date car vous ne pouvez invoquer les dossiers pendants devant la justice, ni tardivement l’appel des sages de notre pays pour échapper à la sanction du PEUPLE, c’est à dire FAIRE DROIT à ce que j’appelais le MANDAT DE LA RECTIFICATION.

À la demande sociale PAS DE 3ÈME MANDAT sur laquelle je me réserve de me prononcer en attendant votre éventuelle déclaration de candidature de trop, j’ajouterais PAS DE REPORT DES ELECTIONS SOUS QUELQUE PRETEXTE que ce soit.

Il reviendra à toute l’institution judiciaire et très certainement au juge Constitutionnel, de ne pas vous laisser prendre le chemin de l’inconnu pour le Sénégal. Il s’agira aussi pour ces dignes fils du Sénégal de ne pas se laisser faire porter toute la responsabilité historique d’un éventuel chaos de votre fait.

Que la Sagesse de votre station actuelle, celle de Président de tous les Sénégalais VOUS VISITE très humblement.

Il n’y a aucune honte pour un dirigeant aimant SON PAYS, si à un moment donné il en mesure la gravité de la situation, de SAUVER SON PEUPLE car celle de notre pays est très préoccupante.

Cheikh Hadjibou SOUMARÉ

Président de Démocratie et République

Ancien Premier Ministre.

Ancien Président de la Commission de l’UEMOA.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Bayern : un protégé de Tuchel fait des révélations sur Sadio Mané

Bayern : un protégé de Tuchel fait des révélations sur Sadio Mané

CAN 2025 : les premières affiches des qualifications

CAN 2025 : les premières affiches des qualifications

Présidentielle 2024 : le C.C publie une nouvelle liste de candidats

Présidentielle 2024 : le C.C publie une nouvelle liste de candidats

Très mauvaise nouvelle pour Me Ngagne Demba Touré

Très mauvaise nouvelle pour Me Ngagne Demba Touré

Chavirement au Cap Skirring : 3 morts et un disparu

Chavirement au Cap Skirring : 3 morts et un disparu

Centre de santé de Ngor : Toussaint Manga limogé de son poste de médecin-chef

Centre de santé de Ngor : Toussaint Manga limogé de son poste de médecin-chef

344 détenus (politiques) déjà  libres, 272 libérés prochainement

344 détenus (politiques) déjà libres, 272 libérés prochainement

Ouest Foire : 5 bébés morts retrouvés dans des ordures

Ouest Foire : 5 bébés morts retrouvés dans des ordures

Déchéances - Saison2: voici la date de la diffusion du premier épisode

Déchéances - Saison2: voici la date de la diffusion du premier épisode

ADVERTISEMENT