Les fleurs de Bourgi à Sonko : 'il a un charisme évident'

Dans un entretien avec L'OBSERVATEUR, Robert Bourgi parle de l'actualité politique sénégalaise, du président Macky Sall et de Ousmane Sonko, à qui il n'a pas manqué de jeter des fleurs.

Robert Bourgi

Dans les colonnes de L'OBSERVATEUR, l'avocat français Robert Bourgi tresse des lauriers au leader de Pastef. "Ousmane Sonko est le leader incontesté de l'opposition. Rappelez-vous, c’est dans votre journal que j'avais dit que je lui trouvais un talent certain, une vive intelligence et un charisme évident."

Il dit s'attendre à ce que le leader de Pastef trouve sa place sous la marche de l’Etat dirigé par le président Macky Sall. "Dès sa réélection en 2019, Macky Sall a ouvert les bras à tous. Je pensais sincèrement qu’Ousmane Sonko, avec toutes les qualités que je lui trouvais, allait trouver sa place sous la marche de l'Etat", déclare-t-il.

Avant d'ajouter : "Je suis convaincu, au plus profond de moi-même, que le Président Macky Sall n’y aurait pas été hostile. On vous dit et redit que les faucons autour du Président, ne l'auraient pas voulu. Je vous dis «Non, Non, et Non». Macky Sall est un homme qui décide seul, en toute indépendance. Même si ça et là, il prend avis et consulte."

Toutefois, Bourgi déplore le fait qu'Ousmane Sonko ait choisi "la voie de la violence, de l'invective, des diatribes ad hominem, et des menaces contre les personnes, même contre la personne du chef de l’Etat."

"C’est inacceptable et indigne d’une personne qui aspire à la Magistrature suprême. Un véritable gâchis! C’est regrettable.'

ADVERTISEMENT

Il trouve "grotesque" et "inadmissible" la "mise en scène" de chacune des convocations d'Ousmane Sonko chez les juges. Pourquoi ce déploiement gigantesque des forces de l'ordre autour du domicile de Ousmane Sonko, se demande-t-il.

"Il est convoqué, qu'il y aille ! Que l’on arrête de dire que Macky Sall instrumentalise la Justice. Oublierait-on que Me El Hadji Diouf, avocat de Macky Sall, a été suspendu pour un mois ? Insulter les juges à l'audience, c’est s’exposer à certaines sanctions."

"Ousmane Sonko oublie-t-il que des hommes politiques français ont été convoqués, mis en garde à vue, jugés et sanctionnés ? Je pense au Président Sarkozy. Un ancien Premier ministre israélien et un ancien Président de l'Etat d’Israël ont purgé et purgent des peines de prison. M. Ousmane Sonko doit répondre des faits qui lui sont reprochés. Il n’y a pas de complot politique", estime-t-il

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Présidentielle après le 2 avril : l'UE met en garde Macky Sall

Présidentielle après le 2 avril : l'UE met en garde Macky Sall

La raison surprenante qui nous oblige à faire pipi toutes les nuits

La raison surprenante qui nous oblige à faire pipi toutes les nuits

Trafic aérien : les chiffres de l'OACI

Trafic aérien : les chiffres de l'OACI

Genre : vers la création d’un Conseil national des femmes !

Genre : vers la création d’un Conseil national des femmes !

Agression de Maimouna Ndour Faye : ce que dit l'enquête

Agression de Maimouna Ndour Faye : ce que dit l'enquête

Pourquoi l’amnistie ne concerne pas l'affaire Adji Sarr-Ousmane Sonko

Pourquoi l’amnistie ne concerne pas l'affaire Adji Sarr-Ousmane Sonko

Affaire Ngagne D. Touré : le parquet ordonne l'arrestation de 3 greffiers

Affaire Ngagne D. Touré : le parquet ordonne l'arrestation de 3 greffiers

Suspendu pour dopage, l'énorme fortune que va perdre Paul Pogba

Suspendu pour dopage, l'énorme fortune que va perdre Paul Pogba

Le Sénégal éliminé en 8e, Aliou Cissé va passer aux aveux

Le Sénégal éliminé en 8e, Aliou Cissé va passer aux aveux

ADVERTISEMENT