Macky reçoit les candidats recalés : vers un report de la Présidentielle ?

Le chef de l'Etat devrait recevoir, ce mercredi 24 janvier 2024, les candidats recalés à la Présidentielle de 2024, ce soir à 18 heures à la présidence de la République.

Macky Sall 3e mandat

Plus de 40 candidats recalés avaient écrit une lettre au président Macky Sall pour la reprise du processus de contrôle des parrainages. En réponse à la lettre que lui a adressée, le 15 janvier dernier, les candidats recalés au parrainage, le Président Macky Sall aurait décidé de leur accorder une audience. La rencontre est prévue à 18 heures ce mercredi, 24 janvier au Palais de la République.

Selon Les Echos qui donne l'information, les candidats recalés se sont réunis pour voir la conduite à tenir, et à l’issue de laquelle ils ont décidé d’envoyer une délégation de quinze (15) personnes. Parmi les émissaires, le journal cite Cheikh Bamba Dièye et Dr Cheikh Tidiane Gadio, entre autres.

Ces derniers vont représenter le collectif des candidats recalés au parrainage, qui avait écrit au président de la République Macky Sall pour solliciter la reprise de la vérification des parrainages après avoir constaté, dénoncent-ils, de « graves manquements », et pointé du doigt le logiciel utilisé par la commission désignée par le Conseil constitutionnel.

Aminata Touré et Hadjibou Soumaré se démarquent

Cette audience ne fait pas l'unanimité au sein des candidats recalés. L’ancienne Première ministre, Aminata Touré, s’est déjà démarquée. Elle a fait l’annonce hier sur un post Facebook, déclarant n'être « en aucune manière intéressée par une rencontre avec Macky Sall qui (l'a) illégalement renvoyée de l’Assemblée et fait annuler (ses) dizaines de milliers de parrains pour (l)’éliminer de l’élection présidentielle ».

ADVERTISEMENT

Idem pour Hadjibou Soumaré. L’ex-Premier ministre Hadjibou Soumaré, réagissant dans une vidéo, met en garde contre tout report de la Présidentielle. « Il n’est pas question de repousser la Présidentielle. Ce serait un précédent très dangereux », a alerté Hadjibou Soumaré. Ainsi, interpelle-t-il la justice à prendre ses responsabilités.

L’ex Premier Ministre invite le Chef de l’Etat à faire respecter la date officielle de l’élection présidentielle du 25 février, d’organiser des élections libres et transparente et de libérer les milliers de prisonniers politiques qui croupissent dans les prisons."

Les Échos confie que l’audience se tiendra également sans Bougane Guèye Dani, ni Dr Abdourahmane Diouf, ni le député Abdou Mbacké Bara Dolly. En tout cas, cette audience laisse présager un éventuel report de la Présidentielle de février 2024.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Burkina Faso : « 170 personnes exécutées » dans des attaques de villages !

Burkina Faso : « 170 personnes exécutées » dans des attaques de villages !

Médina Yoro Foula : un enfant de deux ans périt dans un incendie, les récoltes consumées

Médina Yoro Foula : un enfant de deux ans périt dans un incendie, les récoltes consumées

Barth' et Bougane veulent voir Sonko mourir en prison

"Barth' et Bougane veulent voir Sonko mourir en prison"

Représentativité syndicale : Samba Sy refuse d’exécuter la décision de la Cour suprême

Représentativité syndicale : Samba Sy refuse d’exécuter la décision de la Cour suprême

Présidentielle après le 2 avril : l'UE met en garde Macky Sall

Présidentielle après le 2 avril : l'UE met en garde Macky Sall

La raison surprenante qui nous oblige à faire pipi toutes les nuits

La raison surprenante qui nous oblige à faire pipi toutes les nuits

Trafic aérien : les chiffres de l'OACI

Trafic aérien : les chiffres de l'OACI

Genre : vers la création d’un Conseil national des femmes !

Genre : vers la création d’un Conseil national des femmes !

Agression de Maimouna Ndour Faye : ce que dit l'enquête

Agression de Maimouna Ndour Faye : ce que dit l'enquête

ADVERTISEMENT