Mandats de dépôt en série pour les soutiens de Sonko

Les choses se corsent pour les militants et soutiens de Ousmane Sonko arrêtés dans le cadre des récentes manifestations.

Ousmane Sonko, Twitter.

Tout le "Commando Pastef" en prison

Kaba, Nianthio, S. Sagna et 20 autres membres du commando envoyés en prison ont été tous envoyés en prison. Ils ont été interpellés dans le cadre de l’enquête du « commando Pastef ». Ils sont tous placés sous mandat de dépôt par le Doyen des juges d’instruction.

Selon les informations de L’Observateur, M. Kaba D, F. Mané dit Nianthio et S. Sagna ont été inculpés pour les crimes de « association de malfaiteurs, tentative d’assassinat, acte de violence, acte à compromettre la sécurité publique et autres chefs ».

Ces trois individus ne sont pas les seuls mis en cause dans cette histoire. Des sources de L’Observateur ont attesté que d’autres jeunes en rapport avec cette «entreprise» sont aussi installés dans la cause. «Une vingtaine de jeunes sont concernés par cette histoire de commando de Pastef», dit-on.

ADVERTISEMENT

Selon les policiers-enquêteurs, ils préparaient des actes de nature à compromettre la sécurité publique et à occasionner des troubles graves. Kaba a été présenté comme le leader et coordinateur de toutes les activités subversives et violentes. Il est décrit comme « un expert dans le maniement des armes et artificier ».

Yarga Sy encore écroué

Yarga Sy a été placé sous mandat de dépôt hier par le juge du deuxième cabinet dans le cadre de l’enquête sur la tentative d’assassinat présumée de Ousmane Sonko.

Il est poursuivi pour tentative d’assassinat donc, homicide involontaire et jet d’un liquide pouvant nuire à l’intégrité physique d’une personne.

Libération, qui donne l’information, rappelle que le mis en cause était déjà sous le coup d’un mandat de dépôt, dans une autre procédure, pour atteinte à la sûreté de l’État, notamment. Il s'agit donc d'un deuxième mandat de dépôt.

Yarga Sy, responsable de Pastef à Sakal, est présenté par Ousmane Sonko comme un «frère» à qui il confierait sa vie. Le jour des faits incriminés, jeudi 16 mars, parti de Saly où il est domicilié, il était dans le cortège de Sonko pour le tribunal et son procès contre Mame Mbaye Niang.

Plus de 20 "Pastéfiens" en retour de parquet

Après une journée passée dans la cave du tribunal de Dakar, plus de vingt militants de Pastef ont bénéficié hier d'un retour de parquet.

La majorité passera le week-end au commissariat central de Dakar alors que le reste sera ventilé dans les autres unités. Parmi ces militants de Pastef arrêtés, on peut citer Oumar Fall interpellé alors qu'il était venu donner à manger à ses camarades détenus.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

La gendarmerie démantèle un réseau de commerce illicite d'armes !

La gendarmerie démantèle un réseau de commerce illicite d'armes !

Mali : «opération bougie» contre les coupures d'électricité !

Mali : «opération bougie» contre les coupures d'électricité !

Un enfant de 2 ans péri dans un incendie

Un enfant de 2 ans péri dans un incendie

Culture : 7 choses à savoir sur Mère Teresa !

Culture : 7 choses à savoir sur Mère Teresa !

Faux monnayage : qu'est-ce qu'un billet noir ?

Faux monnayage : qu'est-ce qu'un billet noir ?

Amnistie : les motifs de Macky Sall dévoilés

Amnistie : les motifs de Macky Sall dévoilés

Supposée divorce avec Amina Poté: Malick Nar dément et assène ses vérités

Supposée divorce avec Amina Poté: Malick Nar dément et assène ses vérités

État d'urgence en Haïti et instauration d'un couvre-feu à Port-au-Prince

État d'urgence en Haïti et instauration d'un couvre-feu à Port-au-Prince

Encore une mauvaise nouvelle pour Sadio Mané

Encore une mauvaise nouvelle pour Sadio Mané

ADVERTISEMENT