"Nous n’avons rien à voir avec ça" déclare Mimi Touré sur le dossier Adji Sarr-Sonko

Aminata Touré appelle la Justice à trancher «L’affaire strictement privée» entre Adji Sarr et Ousmane Sonko. L’ancien Premier ministre réfute tout complot contre le leader de Pastef et prévient que les Sénégalais «ne se laisseront pas abuser par cette stratégie électoraliste».

Mimi Touré se prononce sur l'Affaire Adji Sarr-Ousmane Sonko

.

Benno Bokk Yaakaar (BBY) se lave à grande eau dans le dossier Adji Sarr-Ousmane Sonko. Face à la presse hier, la Conférence des leaders de la coalition au pouvoir a rejeté le «complot politique» brandi par le leader de Pastef. Aminata Touré a appelé la Justice à trancher cette «affaire strictement privée».

L’ancien Premier déclare : «Je voudrais dire que ce n’est pas Benno bokk yaakaar qui tient le carnet de rendez-vous de Sweet Beauty salon. Ce n’est pas nous qui donnons les rendez-vous. Nous n’avons rien à voir avec ça. Il ne faut pas prendre les Sénégalais pour moins intelligents qu’ils ne le sont.» L’ancienne présidente du Conseil, économique, social et environnemental (Cese) prévient que les Sénégalais «ne se laisseront pas abuser», parce que, dit-elle, «tout ceci n’est que stratégie électoraliste d’une certaine opposition».

Pour Mimi Touré, l’opposition tente de renverser la «tendance positive, ascendante suite à la joie collective des Sénégalais lors de la victoire de notre pays à la Coupe d’Afrique, contentement et joie des Sénégalais constatant le renouveau de nos infrastructures sportives». Mme Touré a également relevé la «satisfaction» des Sénégalais à la suite de la baisse de certaines denrées de première nécessité malgré l’inflation internationale galopante.

«On est dans une nouvelle phase positive que l’opposition essaie d’endiguer», analyse-t-elle. Sur les Législatives, la coordonnatrice du pole parrainage de Bby rappelle que ceux qui s’insurgent ont quand même collecté des parrainages lors de la dernière élection présidentielle de 2019. «Ce qui veut dire qu’ils ont accepté la loi et l’ont eux-mêmes appliquée. Vous constatez par vous-mêmes l’incohérence de leur démarche. Vous verrez d’ailleurs qu’ils vont tous chercher des parrainages pour les élections législatives», ironise-t-elle

Par ailleurs, le successeur de Abdoul Mbaye à la Primature s’est aussi exprimé sur le conflit casamançais au moment où l’Armée sénégalaise mène des opérations de démantèlement des bases de Salif Sadio.

«C’est l’occasion de dénoncer le silence assourdissant et l’hypocrisie de certains acteurs politiques qui pensent tirer profit du conflit en Casamance, conflit qui n’a que trop durer. Nos parents de la Casamance réclament la paix. Et ils ont le droit de vivre dans la paix et le développement de cette belle région de notre pays. Que tous les leaders qui cherchent le suffrage des Sénégalais se prononcent très clairement», a exigé Aminata Touré. Elle invite d’ailleurs Ousmane Sonko, maire de Ziguinchor, à «expliquer clairement sa position sur la Casamance».

Avec LeQuotidien

Recevez nos Top Stories dans votre boîte de réception

Bienvenue dans la communauté Pulse! Nous vous enverrons sur une base quotidienne les dernières nouvelles sur l'actualité le divertissement et plus encore. Ne ratez rien! Rejoignez-nous sur toutes nos autres chaînes - Restons connectés!

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Mondial 2022 : la Pologne bat l’Arabie Saoudite [2-0], Lewandowski se libère

Mondial 2022 : la Pologne bat l’Arabie Saoudite [2-0], Lewandowski se libère

Qatar 2022 : les Bleus visent les 8es, Messi au pied du mur !

Qatar 2022 : les Bleus visent les 8es, Messi au pied du mur !

Sénégal vs Equateur : même blessé, Enner Valencia veut jouer

Sénégal vs Equateur : même blessé, Enner Valencia veut jouer

Amdy Mignon victime d'arnaque

Amdy "Mignon" victime d'arnaque

Sénégal : 1160 agents fictifs ont perçu indûment 5 milliards FCFA

Sénégal : 1160 agents fictifs ont perçu indûment 5 milliards FCFA

Niveau d'industrialisation : le Sénégal progresse de cinq places

Niveau d'industrialisation : le Sénégal progresse de cinq places

Faux passeports diplomatiques : un an ferme pour les gendarmes

Faux passeports diplomatiques : un an ferme pour les gendarmes

Sanctions contre le Mali, la Guinée et le Burkina : la Cedeao rétropédale

Sanctions contre le Mali, la Guinée et le Burkina : la Cedeao rétropédale

Tanière : Iliman Ndiaye réussit son baptême de feu

Tanière : Iliman Ndiaye réussit son baptême de feu