Tabaski : le message de Macky

À l’occasion de la fête de l’Eid-El Kabir, communément appelée Tabaski, célébrée ce dimanche 10 juillet, le chef de l’Etat, Macky Sall s’est adressé aux fidèles musulmans du Sénégal et dans le monde.

macky sall

D'emblée, Macky Sall a demandé à tous les Sénégalais de ne pas oublier la Covid-19 qui, malgré une faible baisse les mois derniers, a repris sa montée.

Il a, par la suite, prié pour la paix dans le monde évoquant ainsi la guerre en Ukraine qui a entrainé des conséquences socio-économiques et dont le Sénégal n’est pas épargné. « Je voudrais aussi prier pour la paix dans le monde, la paix en Ukraine. Parce que cette guerre est entrain de créer des situations dramatiques dans le monde. Des conséquences économiques et sociales sans précédent. Donc, tout traitement porté aux conséquences de la guerre ne sera qu’un traitement, a postériori, nous devons tout faire, et la communauté nationale et internationale doit se mobiliser », a-t-il déclaré.

Non sans inviter les « deux Présidents : Vladimir Poutine et Volodymyr Zelensky ainsi que tous les chefs d’Etat des pays acteurs de cette crise de privilégier la désescalade et d’arriver à un accord de paix qui permettent au monde d’éviter les souffrances que nous vivons présentement à travers la planète ».

ADVERTISEMENT

Le président de la République a abordé la question de la campagne électorale pour les élections législatives du 31 juillet 2022, ouverte ce dimanche, jour de la célébration de la fête de la Tabaski. Macky Sall a invité les acteurs politiques à qui il a d'abord rappelé que "cette période n'est pas une période de non droit", à maintenir "l’harmonie, dans la diversité et dans l’unité ». Comme pour les mettre en garde de tout déraillement.

Le chef de l’Etat a tenu à les informer que : « l’Etat restera vigilant pour que cette période de 21 jours soient une période électorale et non une campagne de violence ». Et de poursuivre : « le 31 juillet, que tous les citoyens qui le désirent puisent se rendre dans les urnes et exprimer leur vote comme ils l’ont toujours fait ».

Macky Sall a aussi invité les acteurs politiques « à éviter les caravanes qui se croisent, les bagarres, le recrutement des personnes qui sèment la terreur et la désolation. Les instructions ont été déjà donné au ministère de l’Intérieur, Antoine Felix Diome, au ministre des Forces armées, Sidiki Kaba, pour que la sécurité soit assurée partout sur le territoire national et que le vote se passe dans le calme et dans la sérénité » .

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Grève générale, villes mortes : Aar Sunu Sénégal paralyse le pays, ce mardi

Grève générale, villes mortes : Aar Sunu Sénégal paralyse le pays, ce mardi

Baidy Amar était interné à cause de sa dépendance à la drogue

Baidy Amar était interné à cause de sa dépendance à la drogue

Une responsable de  PASTEF virée : il aurait reçu 15 millions FCFA du  ministre des Finances

Une responsable de PASTEF virée : il aurait reçu 15 millions FCFA du ministre des Finances

Macky Sall persiste et signe : 'le 2 avril, c'est fini pour moi'

Macky Sall persiste et signe : 'le 2 avril, c'est fini pour moi'

CCIAD : suivez en direct le dialogue national

CCIAD : suivez en direct le dialogue national

Le témoignage poignant du détenu (politique) 'Cheikh Bi'

Le témoignage poignant du détenu (politique) 'Cheikh Bi'

Nécrologie: Prince Fadiga, le jeune 'marié' à 16 ans n'est plus

Nécrologie: Prince Fadiga, le jeune 'marié' à 16 ans n'est plus

'Dimanche non électoral' : ce qu'ont déposé les 16 candidats au C.C

'Dimanche non électoral' : ce qu'ont déposé les 16 candidats au C.C

Nigeria : l'armée nigériane dément une tentative de coup d'Etat contre le président Bola Tinubu

Nigeria : l'armée nigériane dément une tentative de coup d'Etat contre le président Bola Tinubu

ADVERTISEMENT