Toutes les manifestations du 23 au 25 juin interdites

Le Préfet de Dakar a interdit tous les rassemblements de l’opposition prévus les 23 et 25 juin 2023 au motif de troubles à l'ordre public.

Senegal emeutes mars-2021 manifestations (3)

Le Préfet de Dakar, Mor Talla Tine a signé trois arrêtés interdisant toutes les manifestations de l'opposition . Dans le premier, il a interdit le rassemblement prévu le vendredi 23 juin 2023, de 15 heures à 19 heures, à la Place de la Nation. Ce rassemblement a été initié par Messieurs Ousmane Ndiaye, Magatte Ndione, Abou LY, au nom d’une structure dénommée « Mouvement des Forces Vives de la Nation ».

Le préfet motive sa décision par des “risques de troubles à l’ordre public ; risques d’infiltration ; - entrave à la libre circulation des personnes et des biens”, pour motiver sa décision.

La marche projetée, par le Groupe Walfadjri Cheikh Niass - Amadou Faty Faye et Abdoulahi Niasse, après-demain vendredi, 23 juin 2023, de 15 heures à 17 heures, sur l’itinéraire « Place de l’Indépendance - Avenue Léopold Sédar Senghor - Palais de la République », est également interdite.

Ce, pour les mêmes motifs : “risques de troubles à l’ordre public ; - entrave à la libre circulation des personnes et des biens. Article 2 : Le Commissaire central de Dakar est chargé de l’exécution du présent arrêté qui sera notifié aux déclarants et communiqué partout où besoin sera.”

ADVERTISEMENT

La Coalition Yewwi Askan Wi (Yaw) avait donné rendez-vous à ses partisans et sympathisants, le 25 juin prochain, pour libérer le leader de Pastef, Ousmane Sonko, du blocus. Le Préfet de Dakar a opposé son veto.

“Est interdite la marche projetée le dimanche 25 juin 2023, de 15 heures à 19 heures, sur l’itinéraire « Cimetière Saint-Lazare - Cité Keur Gorgui », par Messieurs Ababacar Tambédou, Mamadou Sène et Justin Corréa, au nom d’une structure dénommée << Coalition Yewwi Askan Wi »>, pour les motifs ci-après : risques de troubles à l’ordre public ; - entrave à la libre circulation des personnes et des biens”, stipule l’arrêté signé dans ce sens.

Lequel indique, dans son article 2, que “le Commandant de la Compagnie de Gendarmerie est chargé de l’exécution du présent arrêté qui sera notifié aux déclarants et communiqué partout où besoin sera”.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Macky Sall persiste et signe : 'le 2 avril, c'est fini pour moi'

Macky Sall persiste et signe : 'le 2 avril, c'est fini pour moi'

CCIAD : suivez en direct le dialogue national

CCIAD : suivez en direct le dialogue national

Le témoignage poignant du détenu (politique) 'Cheikh Bi'

Le témoignage poignant du détenu (politique) 'Cheikh Bi'

Nécrologie: Prince Fadiga, le jeune 'marié' à 16 ans n'est plus

Nécrologie: Prince Fadiga, le jeune 'marié' à 16 ans n'est plus

'Dimanche non électoral' : ce qu'ont déposé les 16 candidats au C.C

'Dimanche non électoral' : ce qu'ont déposé les 16 candidats au C.C

Nigeria : l'armée nigériane dément une tentative de coup d'Etat contre le président Bola Tinubu

Nigeria : l'armée nigériane dément une tentative de coup d'Etat contre le président Bola Tinubu

Un bébé se fait 'décapiter' sous les yeux de son père

Un bébé se fait 'décapiter' sous les yeux de son père

Dialogue : Idrissa Seck (aussi) décline l'invitation de Macky Sall

Dialogue : Idrissa Seck (aussi) décline l'invitation de Macky Sall

Angleterre : un migrant sénégalais condamné à 9 ans

Angleterre : un migrant sénégalais condamné à 9 ans

ADVERTISEMENT