Présidence Caf : Comment le Sénégal a coulé Me Senghor

Un accord dénommé « le protocole de Rabat » conclu au Maroc désignerait le milliardaire Sud-africain, Patrice Motsepe président de la Caf.

Augustin Senghor officiellement candidat à la présidence de la CAF

Le poste de 1er vice-président serait promis à Me Augustin Senghor et celui de 2e vice-président au Mauritanien Ahmed Yahya. Mais d’après les informations du quotidien sportif Record, c’est sous pression de l’Etat du Sénégal qu’Augustin Senghor a signé ledit protocole. Le président de la fédération sénégalaise de foot n’y est pas allé de gaieté de cœur, renseigne les sources du journal. Lesquelles ajoutent que Me Senghor avait refusé toutes les propositions de la Fifa.

Face au Sud- Africain, le patron du foot sénégalais a refusé toute velléité de renoncement. Lors des débats, Senghor a motivé son refus par le fait que Motsepe n’est pas intéressé par le football et a même défié ce dernier de lui dire le nom de cinq membres du Comité exécutif de la Caf. Ce que n'a pu faire Motsepe. Mais malheureusement pour Senghor, la FIFA avait déjà concocté son plan au plus haut sommet avec les Chefs d’Etats africains. Informé du refus catégorique de Me Senghor, les autorités sénégalaises ont usé de pression pour le convaincre à renoncer. Macky Sall l’a demandé de lâcher du lest.

REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ PULSE!

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn