Ramadan: Les « Foutanké » rallient Dakar en quête de fraîcheur

En cette période de ramadan, le thermomètre affiche entre 42 et 47 degrés au Fouta. Pour fuir la forte canicule, les populations du Fouta quittent en masse leur terroir pour passer le jeûne à Dakar.

Un bus en provenance du Fouta

Le nombre de voyageurs est passé du simple au double, au vu des mouvements en direction des véhicules de transport en commun notés lors de la dernière semaine précédant le mois de Ramadan. Le fait marquant cette année est que, rapporte Le Quotidien, ce mouvement qui concernait les personnes du troisième âge est devenu une affaire de gens moins âgés. Même si les «horaires» (bus, minicars) étaient suffisants pour transporter les nombreux voyageurs, lors de la semaine qui a précédé le début du mois de Ramadan, beaucoup de passagers avaient du mal à trouver une place dans un bus pendant trois jours.

Durant cette semaine-là, les voyageurs se sont entassés dans les gares routières de différentes localités du Fouta. Leur destination est Dakar et la cause reste le séjour pour le seul mois de Ramadan sous le climat généreux de la capitale.

REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ PULSE!

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn