L'ambassadeur d'Italie à Kinshasa a été tué lundi 22 février par balles lors d'une attaque armée qui a visé un convoi du Programme alimentaire mondial (PAM) pendant une visite près de Goma dans l'Est de la République démocratique du Congo selon des sources diplomatiques. Une information confirmée dans la foulée par le ministère italien des Affaires étrangères.

Gravement «blessé par balles à l'abdomen», l'ambassadeur Luca Attanasio «est décédé des suites de ses blessures», a déclaré une source diplomatique de haut rang à Kinshasa. Deux autres personnes ont également été tuées pendant l'attaque, a indiqué de son côté le major Guillaume Djike, porte-parole de l'armée dans la région du Nord-Kivu, sans préciser l'identité des victimes. Les deux autres victimes seraient le chauffeur et le garde du corps de l'ambassadeur, d'après plusieurs sources.

Dans la foulée, le ministère italien des Affaires étrangères a confirmé la mort de Luca Attanasio, précisant qu'il voyageait avec un convoi des Nations unies dans l'Est du pays. «C'est avec une profonde tristesse que le ministère des Affaires étrangères confirme la mort, aujourd'hui à Goma, de l'ambassadeur d'Italie en République démocratique du Congo, Luca Attanasio, et d'un militaire», indique un communiqué. Ils voyageaient en voiture «dans un convoi de la Monusco», la mission des Casques bleus qui est présente en RDC depuis vingt ans, précise encore le communiqué du ministère.