Rétrospective: Infos de la semaine

Top7
  • TERRORISME: MACKY REVISE LA CONSTITUTION

Le gouvernement du Sénégal a fait voter en procédure d’urgence ce vendredi 25 juin 2021 deux projets de loi modifiant le code pénal et le code de procédure pénale. Le projet de loi a été finalement voté avec 70 voix pour, et 11 contre. Ousmane Sonko accuse la France et Tony Blair d’être à l’origine de cette loi « liberticide ».

  • DROITS DES LGBT: LE SENEGAL RETIRE DE LA LISTE DES PAYS DITS "SÛRS"

Le Conseil d'État français a retiré vendredi dernier le Sénégal de la liste des pays "sûrs" censés respecter les principes de liberté et de protection des droits des Lgbt. Le Sénégal fait donc partie de 16 pays blaclistés par l'Ofpra (Office français de protection des réfugiés et apatrides). Les ressortissants sénégalais ne pourront donc plus faire l'objet de procédures accélérées pour leurs demandes d'asile.

  • UA: IBRAHIMA DECLARE "PERSONA NON GRATA" AU TCHAD

Ibrahima Fall nommé Haut Représentant de l’Union Africaine pour accompagner la transition au Tchad est déclaré "persona non grata" à Ndjamena. Le torchon brûle entre le pouvoir de transition et la Commission de l’UA depuis la nomination de l’ancien ministre sénégalais des Affaires étrangères. Une nomination dont le Conseil militaire de transition, installé le 20 avril dernier, ne veut pas entendre parler. La visite annoncée d’Ibrahima Fall à N'Djamena a été rejetée par les autorités de transition. Ibrahima Fall faisait le pied de grue à Addis-Abeba depuis plusieurs jours. Ses propositions de dates pour une visite de prise de contact avaient été courtoisement écartées par N'Djamena qui avait prétexté à chaque fois un calendrier chargé. Il y a une dizaine de jours on lui a opposé un « non ferme et définitif » alors qu’il avait programmé son arrivée pour vendredi dernier, le 25 juin.

  • CFEE ET ENTREE EN 6e : 293 733 CANDIDATS EN LICE

Répartis dans 1819 centres, 293 733 candidats, dont 162.624 filles vont composer, les 6 et 7 juillet prochains, pour la session 2021 du concours de l’Entrée en sixième et du Certificat de fin d’études élémentaires (Cfee). 1819 chefs de centres d’examen, 1819 adjoints au chef de centre, 11.750 salles de classes en moyenne et 235.000 surveillants ont été mobilisés.

  • LA DAF AU COEUR D'UNE VASTE ESCROQUERIE

La Direction de l’Automatisation des Fichiers (DAF) est encore éclaboussée par une vaste mafia portant sur les cartes nationales d’identité. De agents de la DAF profitent du processus de récupération des pièces d’identité pour soutirer de l’argent à des citoyens. M. Kanté qui avait déposé sa pièce depuis une éternité, a reçu au téléphone un agent prétendant travailler à la Daf. Ce dernier lui a réclamé 65.000 Fcfa pour venir récupérer sa CNI. Elle a saisi la Daf qui lui a demandé de porter plainte. Mais l’affaire est restée sans suite bien que la Daf lui ait signifié que le mis en cause a été bien identifié. Une autre victime renseigne qu'après avoir resté longtemps sans recevoir sa CNI, la Daf lui a demandé de payer 10.000 Fcfa pour un duplicata alors qu’elle n’a même pas reçu sa carte au préalable.

  • AXE DAKAR-BISSAU: DES DIPLOMATES AUX COEUR D'UN TRAFIC SEXUEL

Dans son rapport sur le trafic de personnes publié jeudi 1 juillet 2021, le département d’Etat américain épingle des autorités sénégalaises et des diplomates étrangers impliqués dans un vaste trafic de traite de personnes sur l’axe Dakar-Bissau et à l’intérieur du Sénégal. D’après le document, les réseaux de trafic sénégalais recrutent des filles bissau-guinéennes pour des emplois de mannequins ou des clubs de football itinérants, mais les soumettent au trafic sexuel. De la même manière, les trafiquants exploitent les filles sénégalaises à l’étranger. Des diplomates saoudiens au Sénégal sont complices du recrutement et de l’exploitation frauduleuse de femmes sénégalaises et de la sous-région africaine en servitude domestique en Arabie Saoudite. Des autorités sénégalaises sont également citées dans l’exploitation de femmes ukrainiennes et chinoises dans les bars et discothèques dans le cadre d’un trafic sexuel. A Dakar, Saint-Louis et Ziguinchor, des filles seraient vendues à des touristes belges, français, allemands… Des filles sénégalaises sont aussi placées en servitude dans les pays voisins et en Europe.

  • KOUNOUNE: UN BARMAN ABAT SON CAMBRIOLEUR

Un cambriolage a mal tourné, dans la nuit du vendredi au samedi 3 juillet dernier, vers les coups de minuit, à Kounoune à la Cité es enseignants. L'un des malfaiteurs a été abattu par arme à feu par le gérant du bar. La police qui a vite débarqué sur les lieux a ouvert une enquête.

  • PARCELLES ASSAINIES: UN ELEVE TUE LORS D'UN MATCH INTERCLASSE

Un drame s’est produit ce mercredi au lycée des Parcelles 13 (ex-Guinda Thiam). Un élève répondant au nom de Cheikh Bamba Ndiaye, a perdu la vie lors d’une bataille rangée ayant opposé une classe de seconde L et une autre de première L. Il a été projeté du haut d’un mur. Trois élèves ont été arrêtés.

  • DEUX DANSEURS DE WALLY SECK ENVOYES EN PRISON

Mouhamed Samb alias Ameth Thiou et de Amaty Badiane, les deux danseurs de Wally Seck ont été condamnés à une peine de deux (2) ans dont six (6) mois de prison. Poursuivi pour outrage public à la pudeur et acte impudique, après avoir échangé un bisou sur scène, le 12 juin dernier, lors du concert de Wally Seck à l’esplanade du Grand-Théâtre.

  • MADIAMBAL AUTORISE A POURSUIVRE TELIKO

Le Garde des Sceaux, Me Malick Sall a autorisé, par lettre, le Procureur général près la Cour suprême de Dakar à poursuivre le juge Souleymane Teliko pour les infractions dont l’accuse Madiambal Diagne. Le journaliste avait écopé d’une condamnation de 6 mois de prison dont 3 mois ferme et d’une amende de 500 mille F CFA et 5 millions à titre de dommages et intérêts dans le procès pour diffamation l’opposant au juge Téliko.

REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ PULSE!

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn