En effet, ces derniers sont agacés par les innombrables ennuis au pesage et l'immobilisation -au sabot- de leurs véhicules dans les artères des grandes villes. Par ailleurs, les transporteurs se plaignent également de la corruption qui sévit sur la route.

Faisant grief de tous ces motifs, les syndicats « Sant Yalla », Synatrans et URS ont décidé d’aller en grève générale à partir de ce 25 novembre 2020.

Lamine Diack