Sépultures anonymes : Plus de mille corps dont 935 enterrés à Dakar en 9 ans

Du 1er avril 2012 à la date d’hier, 1029 corps non identifiés ont été enterrés dans les cimetières des 5 régions du Sénégal (Dakar, Thiès, Diourbel, Louga et Saint-Louis).

cimetière

En moyenne, 115 corps sont inhumés par an. Dans le détail, 935 corps non identifiés ont été inhumés au cimetière musulman de Yoff. Ces chiffres ont été communiqués à Pulse.sn par Lamine Madiang, Secrétaire général de l’Association pour la Perfection et la Miséricorde. Avant-hier dimanche, 28 corps non identifiés dont deux femmes et trois enfants ont été enterrés au cimetière de Yoff.

La majorité des sépultures sont des dépouilles d'adultes et de mort-nés

Les cadavres inconnus sont le plus souvent des mort-nés, des cas de noyades, des errants, des malades mentaux, des accidentés admis vivants ou après leur décès au niveau des hôpitaux.

Parfois ramassés avec leurs pièces d’identité, parfois non, ils sont déclarés ‘‘inconnus’’ par les responsables des morgues, si aucun membre de leurs familles ne s’est présenté, durant tout le temps légal de conservation des restes mortels.

Selon Mandiang, la durée légale de conservation dans les hôpitaux est de 45 jours. Passé ce délai, les corps sont remis à l’Association bénévole qui procède au lavage et à la prière mortuaires. Les cadavres sont inhumés dans des fosses individuelles conformément à la charia, indique Lamine Mandiang.

Quid de dépenses ? Les opérations coûtent entre 400.000 et 450.000 Fcfa pour dans la région de Dakar, 150.000 Fcfa hors de Dakar.

Parallèlement, dans un élan de solidarité, 300 à 400 personnes -toutes professions confondues- participent à la prière mortuaire et à l’enterrement des corps, d'après Mandiang. Et dans ce lot, il y a des journalistes, des avocats des magistrats…

REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ PULSE!

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn