3 tonnes de cocaïne saisies : la prison pour tous

Les dix (10) membres de l'équipage du navire «Ville d'Abidjan», et dans laquelle la Marine nationale avait découvert 3 tonnes de cocaïne sont envoyés en prison.

3 t  cocaïne saisie à Dakar

Le groupe, composé d'un Sénégalais, d'un Portugo-capverdien, d'un Anglo-Colombien, de deux Bissau-guinéens et de cinq Nigérians, a fait face lundi, au Doyen des juges, Oumar Maham Diallo. Les charges retenues contre eux sont entre autre "l'association de malfaiteurs, participation en groupe criminel organisé, blanchiment de capitaux, contrebande et trafic international de drogue".

Selon les informations de L'Observateur, le magistrat instructeur a suivi le procureur de la République dans son réquisitoire introductif. Il les a tous placés sous mandat de dépôt. Cétait dans la nuit du 26 au 27 novembre 2023, que le patrouilleur «Le Walo» de la Marine nationale avait intercepté, au large de Dakar, le navire «Ville d'Abidjan».

Les éléments de la Marine nationale avaient reçu des informations, dénonçant un trafic de cocaïne. Dix personnes étaient à bord. Après une fouille du bateau suspect, ils ont découvert 119 ballons, contenant de la cocaïne, constitués de 25 pains d'un kilogramme chacun, soit 2 975 kilogrammes. Ainsi que 18 téléphones, dont 15 Android, 3 simples, 4 téléphones satellitaires, dont 2 gothas, 1 GPS, 2 ordinateurs portables et une somme d'argent composée de 405 Euros, 160 500 FCfa, 1 100 Nairas (monnaie du Nigeria) et 450 Dobras (monnaie de Sao Tomé et-Principe), sont placés sous scellée.

L'enquête était dirigée par la Division opérationnelle de l'Office central de répression du trafic illicite des stupéfiants (Ocrtis). Le Colombien Rogelio Valencia Vergara a reconnu être l'organisateur du trafic. Il a dit être recruté par le «Cartel Del Golfo». Et son rôle était de transporter la cocaïne jusqu'en Gambie après transbordement fait près de Salvador. Valencia a déclaré qu'il devait recevoir de on recruteur 40 000 Livres Sterling, soit 32 000 000 FCfa, en guise de paiement. Dans ses aveux, il avait cité un fils d'un chef d'Etat Ouest-africaine parmi les propriétaires de la drogue.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

La gendarmerie démantèle un réseau de commerce illicite d'armes !

La gendarmerie démantèle un réseau de commerce illicite d'armes !

Mali : «opération bougie» contre les coupures d'électricité !

Mali : «opération bougie» contre les coupures d'électricité !

Un enfant de 2 ans péri dans un incendie

Un enfant de 2 ans péri dans un incendie

Culture : 7 choses à savoir sur Mère Teresa !

Culture : 7 choses à savoir sur Mère Teresa !

Faux monnayage : qu'est-ce qu'un billet noir ?

Faux monnayage : qu'est-ce qu'un billet noir ?

Amnistie : les motifs de Macky Sall dévoilés

Amnistie : les motifs de Macky Sall dévoilés

Supposée divorce avec Amina Poté: Malick Nar dément et assène ses vérités

Supposée divorce avec Amina Poté: Malick Nar dément et assène ses vérités

État d'urgence en Haïti et instauration d'un couvre-feu à Port-au-Prince

État d'urgence en Haïti et instauration d'un couvre-feu à Port-au-Prince

Encore une mauvaise nouvelle pour Sadio Mané

Encore une mauvaise nouvelle pour Sadio Mané

ADVERTISEMENT