8 mars 2021 - 8 mars 2022 : un an que Sonko est sous contrôle judiciaire

Voilà maintenant exactement un an qu’Ousmane Sonko a été libéré et placé sous le régime du contrôle judiciaire suite à une accusation de viols et menaces de mort de la part d'une jeune masseuse.

Manifestations devant le palais de Justice à Dakar pour exiger la libération d'Ousmane Sonko.

.

Il est un peu plus de 13 heures, ce mercredi 3 mars 2021. Alors que Sonko se rendait à une convocation du juge d’instruction, il avait été interpellé pour « troubles à l’ordre public » et « participation à une manifestation non autorisée » et placé en garde à vue.

Tout est parti de son inculpation pour "viols et menaces de mort" dans la l’affaire l'opposant à Adji Sarr.

Le lendemain dans l’après-midi, il reçoit depuis sa cellule une nouvelle convocation, toujours émise dans le cadre de l’instruction pour viol. Le député la refuse : il exige que sa garde à vue soit levée pour s’y présenter. Dans la soirée, le juge d’instruction sévit et utilise une nouvelle carte : le mandat d’amener.

À la suite de l’interpellation de Sonko mercredi, des heurts ont opposé ses partisans et les forces de l’ordre dans la capitale. Après un retour au calme jeudi matin, Dakar s’est à nouveau embrasée dans l’après-midi, les rues de la capitale devenant le théâtre de scènes de violences.

ADVERTISEMENT

Des violences ont également été rapportées en Casamance, région d’origine d’Ousmane Sonko.

À Dakar, les affrontements entre manifestants et forces de l’ordre ont été intenses. Des scènes de pillage de magasins ont également été rapportées. Pratiquement tout le pays s’embrase avec 14 morts.

Le feu Doyen des juges Samba Sall ordonné le lundi 8 mars la libération sous contrôle judiciaire du député Ousmane Sonko.

Une foule impressionnante s’est réunie aux alentours du palais de justice de Dakar (Sénégal) accompagnant le chef de l’opposition jusqu’à sa demeure à Sacré-Cœur.

Après sa libération, le président sénégalais Macky Sall, dans un discours télévisé, appelle à l'apaisement.

Dans la foulée, il annonce un allègement du couvre-feu en vigueur contre le Covid-19.

S'exprimant devant la presse au quartier général de son parti, Sonko se dit opposer à un renversement par la force et s'inscrit dans la perspective de la présidentielle prévue en 2024.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Très mauvaise nouvelle pour Me Ngagne Demba Touré

Très mauvaise nouvelle pour Me Ngagne Demba Touré

Chavirement au Cap Skirring : 3 morts et un disparu

Chavirement au Cap Skirring : 3 morts et un disparu

Centre de santé de Ngor : Toussaint Manga limogé de son poste de médecin-chef

Centre de santé de Ngor : Toussaint Manga limogé de son poste de médecin-chef

344 détenus (politiques) déjà  libres, 272 libérés prochainement

344 détenus (politiques) déjà libres, 272 libérés prochainement

Ouest Foire : 5 bébés morts retrouvés dans des ordures

Ouest Foire : 5 bébés morts retrouvés dans des ordures

Déchéances - Saison2: voici la date de la diffusion du premier épisode

Déchéances - Saison2: voici la date de la diffusion du premier épisode

Thierno Bocoum : «les délais pour la tenue d'une élection ne se négocient pas»

Thierno Bocoum : «les délais pour la tenue d'une élection ne se négocient pas»

Sexy et sensuelle, Aicha Koné expose sa nouvelle poitrine dans des clichés torrides

Sexy et sensuelle, Aicha Koné expose sa nouvelle poitrine dans des clichés torrides

Adolescence: le cyber harcèlement et ses conséquences sur les ados

Adolescence: le cyber harcèlement et ses conséquences sur les ados

ADVERTISEMENT