Affaire Sitor Ndour : des voix continuent de s'élever après l'annonce du verdict

L’acquittement de Sitor Ndour pour viol sur sa domestique irrite les féministes. Face à la presse ce mercredi, l'Association des Juristes Sénégalaises (AJS), en collaboration avec les organisations féminines réclame l’application rigoureuse de la loi criminalisant le viol, surtout que le procureur avait requis dix (10) ans de réclusion criminelle contre l'accusé.

Femme qui se cache le visage avec ses mains (illustration)

« Le viol et la pédophilie sont criminalisés, par la loi 2020-05 du 10 Janvier 2020. Cette loi ne peut pas admettre certains dérapages. Et c’est avec peine que nous avons appris le verdict donné dans l’affaire de la domestique mineure qui a été victime de viol avec des preuves et un certificat médical. Nous sommes surprises par la sanction qui a été donnée à cette affaire. Cette loi doit être appliquée car si elle ne l’est pas cela n’a pas de sens », a déclaré Aby Diallo, présidente de l’AJS.

600 cas de viol signalés à l’AJS

Alors que la loi criminalisant le viol a été promulguée en janvier 2020, les cas de viols et violences faites aux femmes ne cessent d'augmenter. Chose que regrette Madame Diallo avec un tableau sombre de cas qu'elle dresse.

« Depuis 2019 une recrudescence des cas de violences sexuelles et souvent suivies de meurtre ou de grossesse a été noté. Même après la promulgation de cette loi criminalisant le viol, les victimes augmentent. Au total, 600 cas d’abus sexuels ont été signalé de 2021 à 2022 plus de 600 cas de viol ont été signalé au niveau de l'AJS ».

Nguira Dione, mère de la victime présumée de Sitor Ndour, qui était présente à ce point de presse, n'a pas manqué d’exprimer sa déception après le verdict donné à l'issue du procès de sa fille. « Ce qui me fait mal dans cette histoire est que tout le monde connaît la douleur du viol. Une fille de 16 ans qui travaille pendant 3 jours à Dakar, on lui fait ça. Moi, sa mère, je confirme ce viol, car le jour des faits, la manière dont j'ai trouvé ma fille m’a fait mal. On est parti à l’hôpital et il a été confirmé qu’elle a été bien violée. Mais l’affaire qui a traîné au tribunal a été renvoyée pour doute ».

ADVERTISEMENT

Les interrogations de ces associations féminines ont été multiples pour comprendre le verdict donné à l’affaire Sitor Ndour. « Ce jugement fort surprenant alors que le procureur avait requis 10 ans de réclusion criminelle, nous interpelle quand l'impérieuse nécessité de la protection des droits des victimes et de l'application rigoureuse des dispositions de la loi criminalisant le viol et la pédophilie. », ont-elles soutenu.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Nouveau dialogue : 16 candidats déchirent l'invitation de Macky

Nouveau dialogue : 16 candidats déchirent l'invitation de Macky

Dr Bousso : « Le président de la République a fait un hors sujet »

Dr Bousso : « Le président de la République a fait un hors sujet »

Le Sutelec menace de plonger le pays dans le noir

Le Sutelec menace de plonger le pays dans le noir

Le peuple Suri : 6 choses intéressantes que vous ne saviez pas sur cette tribu (Découverte)

Le peuple Suri : 6 choses intéressantes que vous ne saviez pas sur cette tribu (Découverte)

Ndiassane se dote d'un centre de santé

Ndiassane se dote d'un centre de santé

Les Kenyans rendent un dernier hommage à Kelvin Kiptum au stade d'Iten

Les Kenyans rendent un dernier hommage à Kelvin Kiptum au stade d'Iten

Ligue Europa : le tirage complet des huitièmes de finale

Ligue Europa : le tirage complet des huitièmes de finale

Suspension de Krépin Diatta : la FSF saisit la FIFA

Suspension de Krépin Diatta : la FSF saisit la FIFA

Emprisonnement de Ngagne Demba Touré: Juan Branco charge les greffiers

Emprisonnement de Ngagne Demba Touré: Juan Branco charge les greffiers

ADVERTISEMENT