Après avoir bénéficié d’un financement, elle fuit Kolda et tombe à Dakar pour vol

Native de Kolda, Hawa S. a laissé derrière elle un mari et trois enfants. Mais, elle risque de subir les pesanteurs de la prison pendant six mois. Attraite devant le tribunal d’Instance de Dakar pour vol commis à l’occasion du service, la mère de famille sera édifiée le 19 juin prochain.

flux-illicites-argent-1024x576

Membre d’un groupement d’épargne et de crédit, basé à Kolda, Hawa S., 44 ans, avait contracté un prêt de 350.000 francs. Chaque semestre, elle devait rembourser 30.000 francs. Mais, ce financement n’a pas eu un impact positif sur la vie de la mère de famille qui voulait voler de ses propres ailes et aider son mari débrouillard. Prise dans l’étau d’un surendettement, Hawa S. a quitté sa Kolda natale pour éviter des poursuites judiciaires. Une fois à Dakar, elle sera recrutée comme femme de ménage. Mais, elle a eu la malheureuse idée de dérober les 922.000 francs de sa patronne le 8 juin passé.

Arrêtée, la délinquante a été mise à la disposition de la police. Soumise à un interrogatoire serré, elle allègue qu’elle était venue à Dakar pour travailler et éponger ses dettes. Mais, elle a été envoûtée par un vieux qui l’a incité à commettre un larcin. Retraçant le film de sa supposée mésaventure, la quadragénaire a expliqué que le charlatan l’a appelée au téléphone. Au bout du fil, il lui a demandé de tendre les mains pour recueillir des prières. Quand elle s’est exécutée, son interlocuteur a récité des incantations, avant de lui réclamer de l’argent. Mais, elle lui a fait savoir qu’elle était fauchée.

Continuant son récit, Hawa a déclaré que le « marabout », lui a ensuite recommandé de cambrioler sa patronne. Ayant perdu toute lucidité, elle a donné suite à sa requête le lendemain quand elle a trouvé des numéraires dans la chambre et la cuisine de sa victime. « Les deux montants s’élevaient à 922.000 francs. Je les ai envoyé au charlatan via Wave », a-t-elle indiqué. Les éléments de réquisition servis par la Sonatel ont révélé que la mise en cause a envoyé les 922.000 francs dans le compte d’un certain El Hadji Bâ. Visée pour vol commis à l’occasion du service, Hawa S. a maintenu sa version à la barre du tribunal d’Instance de Dakar ce jeudi 15 juin 2023.

ADVERTISEMENT

« Je ne sais même pas comment le vieux a fait pour avoir mon numéro. J’étais venue à Dakar pour travailler dignement et solder mes dettes. En plus du prêt de 350.000 francs, je devais de l’argent à des particuliers. Mon époux est un marabout. Je l’avais laissé à Kolda avec mes trois enfants », a-t-il dit, à voix basse. Sur interpellation de la déléguée du procureur, la prévenue a argué que c’est son mari qui avait détourné les 350.000 francs. « Il m’apportait à manger durant mon garde à vue. Mais, après mon déferrement, il n’a pas donné signe de vie », a-t-elle fait savoir, avant de fondre en larmes.

Fils de la partie civile, Demba O. N. a affirmé que la prévenue a été recrutée, il y a à peu près trois mois. « Elle avait quitté la maison après son forfait. Lorsqu’on l’a appelée au téléphone, elle assumé ses agissements, avant de prendre l’engagement de restituer l’argent », a-t-il déclaré. En guise de réparation, Demba a réclamé 1,2 millions francs.

Dans ses réquisitions, l’avocate de la société a invité le tribunal à entrer en voie de condamnation. « Ce qui est constant c’est qu’elle a soustrait de l’argent pendant ses heures de service. La version qu’elle a tenue va au-delà de la normalité. C’est quelqu’un qui aime la facilité. Elle a fui Kolda à cause de ses mésaventures financières », a argumenté la parquetière, avant de solliciter deux ans, dont six mois ferme et une interdiction de séjour dans la région de Dakar pour une durée de cinq ans.

Pour Me Abdoulaye Tall, la prévenue est déjà sanctionnée dans son honneur et sa chair. Elle doit être aidée. « Tout ce qu’elle demande c’est le pardon. Elle a pris la résolution de ne plus revenir ici », a soutenu l’avocat. La juge va statuer sur le sort de la comparante le 19 juin prochain.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Pikine : une fabrique artisanale de crème glacée déclenche une vague de maux de ventre

Pikine : une fabrique artisanale de crème glacée déclenche une vague de maux de ventre

Audience avec Macky : le cinglant démenti du FC25

Audience avec Macky : le cinglant démenti du FC25

Escroquerie portant sur 16 millions FCFA : un charlatan et un enseignant arrêtés !

Escroquerie portant sur 16 millions FCFA : un charlatan et un enseignant arrêtés !

UCAD : les cours en présentiel reprennent le 26 février 2024

UCAD : les cours en présentiel reprennent le 26 février 2024

Liaison maritime Dakar-Ziguinchor : la reprise attendue fin mars

Liaison maritime Dakar-Ziguinchor : la reprise attendue fin mars

Différend avec la CBAO : nouvelle victoire pour Bocar Samba Dièye

Différend avec la CBAO : nouvelle victoire pour Bocar Samba Dièye

Dialogue national : 3 candidats disent OUI, 16 opposent leur veto

Dialogue national : 3 candidats disent OUI, 16 opposent leur veto

Angers-SCO :  Cheikh Ndoye perd son procès en appel

Angers-SCO : Cheikh Ndoye perd son procès en appel

Un scandale financier secoue la fintech WAVE

Un scandale financier secoue la fintech WAVE

ADVERTISEMENT