Banlieue : au moins cinq morts par noyade en deux semaines

La mer est en train de faire des ravages à Guédiawaye où cinq personnes ont, en deux semaines, perdu la vie par noyade au niveau des plages de Malibou, Gadaye et Yeumbeul nord. selon Babacar Mbaye Ngaraf qui lance l’alerte, les autorités doivent prendre les mesures qu’il faut avant qu’on assiste à une hécatombe durant les vacances.

vraie noyade

Mieux vaut prévenir que guérir. Alerté par les cinq morts par noyade enregistrés dans les plages de Guédiawaye, Babacar Mbaye Ngaraf a contacté L’AS pour lancer une alerte aux autorités avant que l’irréparable ne se produise durant les vacances. Selon le président de l’Alliance Sauver le Sénégal, l’année dernière, il y a eu environ 60 décès.

Ce qui dérange le plus Babacar Mbaye Ngaraf, c’est « qu’il est écrit sur tous les 300 mètres : plages interdites de baignade. Mais les autorités n’ont pris aucune mesure pour faire respecter cette directive». Ce qui l’étonne encore, c’est que les gens qui se baignent dans les plages interdites ne sont frappés d’aucune sanction.

«Avec cette marée humaine constituée essentiellement d’enfants qui jouent avec la mort en se baignant dans ces plages dangereuses et interdites de baignade que sont Malibou, Gadaye, Yeumbeul nord, pour ne citer que celles-là, on ne peut pas ne pas s’inquiéter et s’indigner de l’indifférence ou impuissance, mais également de l’inaction constatée par tous de nos autorités. C’est pourquoi il est urgent de mettre en place un cadre inclusif avec les autorités coutumières, religieuses administratives, politiques et même acteurs de développement communautaire pour ensemble pister les mesures susceptibles de faire respecter l’interdiction des zones de baignade dans ces plages », dit-il.

Pour Ngaraf, de telles mesures doivent s’inspirer de la démarche de l’État dans le cadre de la lutte contre le coronavirus sur les plages, mais également, il faut déprivatiser les plages privatisées et permettre aux enfants des «goorgoorlu»

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Euro 2024 : les Pays-Bas et la France se neutralisent

Euro 2024 : les Pays-Bas et la France se neutralisent

Mali : 11 opposants à la junte, arrêtés à Bamako

Mali : 11 opposants à la junte, arrêtés à Bamako

L'industrie musicale au Sénégal : un voyage entre tradition et modernité

L'industrie musicale au Sénégal : un voyage entre tradition et modernité

Euro 2024 : la presse anglaise allume Gareth Southgate

Euro 2024 : la presse anglaise allume Gareth Southgate

Il brise la vitre de sa voiture, Dof Ndèye le poignarde à ...

Il brise la vitre de sa voiture, Dof Ndèye le poignarde à ...

Liberté de presse au Burkina Faso : un grand rassemblement prévu à Dakar

Liberté de presse au Burkina Faso : un grand rassemblement prévu à Dakar

Bignona : Les populations de Niamone fustigent les habitations dans la forêt classée de leur commune

Bignona : Les populations de Niamone fustigent les habitations dans la forêt classée de leur commune

Rebondissement dans l’affaire Doro Gaye …

Rebondissement dans l’affaire Doro Gaye …

Denrées alimentaires : les nouveaux prix validés

Denrées alimentaires : les nouveaux prix validés

ADVERTISEMENT